1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La France organisera la Coupe du monde de rugby en 2023
Reuters15/11/2017 à 16:16

 (Actualisé avec réactions supplémentaires et contexte, §§ 5 et 
suivants) 
    PARIS, 15 novembre (Reuters) - La France a obtenu mercredi 
l'organisation de la Coupe du monde de rugby en 2023, au 
détriment de l'Afrique du Sud, qui était pourtant favorite, et 
de l'Irlande. 
    La candidature française semblait souffrir d'un handicap 
rédhibitoire après la publication, il y a deux semaines, d'un 
rapport d'évaluation par la Fédération internationale, le World 
Rugby, qui avait classé le dossier sud-africain en tête. 
    Mais le pays hôte de l'édition 2007 a remporté le second 
tour de scrutin organisé à Londres par le conseil du World 
Rugby, avec 24 voix contre 15 pour l'Afrique du Sud.  
    Le président de la Fédération française, Bernard Laporte, 
avait vivement critiqué le rapport de la plus haute instance du 
rugby mondial qui contenait, avait-il dit notamment dans une 
interview au Figaro, des "erreurs manifestes" et des 
"incohérences".  
    "On a essayé de montrer que notre dossier était le 
meilleur", a réagi mercredi l'ex-ministre des Sports, interrogé 
par des journalistes à Londres.  
    "Ce n'est pas la Coupe du monde de Bernard Laporte ou celle 
de Claude Atcher (directeur de la candidature de la 
France-NDLR), on l'a fait parce qu'il y a des retombées 
tellement importantes, d'abord pour notre pays, deuxièmement 
pour notre rugby, qu'on se devait de gagner", a-t-il ajouté. 
    Emmanuel Macron a pour sa part salué, via Twitter, "une 
magnifique nouvelle pour le rugby, pour le sport et pour la 
France" et l'actuelle ministre des Sports, Laura Flessel, a 
parlé devant la presse de "surprise" et de "grande fierté". 
    Neuf stades figurent dans le dossier de candidature, dont 
ceux de Saint-Denis, au nord de Paris, Bordeaux, Lille et 
Marseille. 
    Sur le plan sportif, le rugby français traverse une mauvaise 
passe depuis quelques années, comme en témoignent les résultats 
des Bleus dans le Tournoi des Six nations depuis leur dernière 
victoire, en 2010, et les multiples défaites face aux nations 
majeures de l'hémisphère Sud. 
    De facto, ce mondial aura des airs de répétition générale 
avant les Jeux olympiques de 2024, qui se tiendront en région 
parisienne. 
    La prochaine Coupe du monde de rugby aura lieu en 2019 au 
Japon. 
 
 (Mitch Phillips à Londres avec Sophie Louet et Emile Picy à 
Paris, édité par Simon Carraud) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer