Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La France ne veut plus de "surenchère tarifaire" avec les USA-Le Drian
Reuters17/01/2021 à 10:51

PARIS, 17 janvier (Reuters) - L'Union européenne doit parvenir au plus vite à un accord commercial avec l'administration du président élu américain Joe Biden pour mettre fin à la "surenchère tarifaire" entre les deux blocs, déclare le chef de la diplomatie française dans le Journal du Dimanche.

"Le dossier qui empoisonne tout le monde, c'est celui de la surenchère tarifaire et des taxes sur l'acier, le numérique, Airbus et plus singulièrement notre secteur viticole si l'on veut prendre un exemple très important", relève Jean-Yves Le Drian.

Le ministre des Affaires étrangères émet le souhait que l'Union européenne (UE) et les Etats-Unis trouvent une "méthode" leur permettant de surmonter leur contentieux.

"Cela peut prendre du temps mais, en attendant, on peut toujours décréter des moratoires", souligne-t-il.

Washington a annoncé fin décembre son intention de relever les surtaxes imposées à certains produits européens, dont des pièces détachées pour avions et des vins français et allemands, dans le cadre du litige sur les subventions accordées à l'aéronautique , initiative à laquelle Bruxelles n'a pas souhaité répondre jusqu'à présent.

Soufflant le chaud et le froid, l'administration du président sortant Donald Trump a en revanche annoncé début janvier la suspension jusqu'à nouvel ordre du projet d'augmentation des droits de douanes sur certains produits français dans le cadre d'un autre contentieux, celui de la taxation par Paris des grandes entreprises américaines du numérique (GAFA).

La Commission européenne, qui entend proposer une réforme de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) en février, espère régler avec les Etats-Unis le différend Airbus/Boeing dans les six mois, a déclaré vendredi la directrice générale du Commerce de l'exécutif européen.

(John Irish et Tangi Salaün)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer