1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La Fed, plutôt "dovish", observe Véronique Riches-Flores
AOF31/10/2019 à 09:34

(AOF) - La Fed a abaissé comme prévu son objectif des Fed Funds d'un quart de points, dans la fourchette de 1,50 % à 1,75 % et souligné son intention de ne pas poursuivre l'ajustement de milieu de cycle tant que les informations économiques n'imposeront pas de remise en cause de son scénario central. La banque centrale américaine estime la politique monétaire "en bonne place" ne nécessitant pas de changement à brève échéance et se laisse le temps de jauger des effets des baisses de taux passées sur l'activité, le marché de l'emploi tout particulièrement, commente l'économiste Véronique Riches-Flores.

Si le message est clair, il n'est pas pour autant "hawkish", analyste-t-elle. "La Fed ne voit pas de nécessité de faire davantage et on la comprend compte-tenu de l'étroitesse de ses marges de manœuvre d'une part et de l'absence d'urgence d'agir dans un contexte globalement porteur sur le front des conditions financières", poursuit Véronique Riches-Flores.

J. Powell s'est néanmoins montré prudent et flexible quant à l'idée de devoir changer de diagnostic le cas échéant, dans un sens comme dans un autre, affirmant néanmoins que la Fed n'avait pas de perspective de remontée de ses taux directeurs à ce stade.

L'ensemble est apparu au bout du compte plutôt "dovish" se résumant en définitive par un repli des taux à deux ans à 1,60 % après une très brève remontée et des baisses plus marquées des taux à 10 et 30 ans à respectivement 1,78 % et 2,26 %.

Le dollar, brièvement soutenu par le communiqué, a également fini par effacer ses gains de la semaine, à 97,3 pour l'indice ICE, quand l'euro remontait à 1,115 dollar. Signe du peu de conviction du changement de cap de la Fed, l'or terminait également la séance sur un gain de 0,5 %.

Il faudra à l'évidence davantage que des supputations pour convaincre les marchés d'un changement radical d'environnement de taux d'intérêt, conclut l'économiste.

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

6024.26 +0.88%
416.3 +1.06%
30.19 +0.05%
47.385 +0.14%
102.4 +1.04%

Les Risques en Bourse

Fermer