1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La Fed ne devrait pas avoir à relever ses taux encore tellement-Yellen
Reuters12/07/2017 à 15:32

 (actualisé avec compléments sur l'inflation, citations d'un 
analyste, contexte) 
    WASHINGTON, 12 juillet (Reuters) - L'économie américaine est 
suffisamment robuste pour absorber de nouvelles hausses 
graduelles de taux d'intérêt et une lente réduction du bilan de 
la Réserve fédérale, a déclaré Janet Yellen mercredi tout en 
ajoutant que la banque centrale ne devrait pas avoir à relever 
ses taux "encore tant que cela".  
    Dans une intervention préparée en vue de son audition 
semestrielle par la commission des services financiers de la 
Chambre des représentants, la présidente de la Fed a indiqué que 
l'économie américaine continuait de créer des emplois tout en 
croissant lentement à la faveur d'une consommation des ménages 
régulière et d'une hausse récente de l'investissement des 
entreprises. Elle a aussi souligné l'amélioration de 
l'environnement économique international.  
    La Fed "continue de s'attendre à ce que l'évolution de 
l'économie justifie des hausses graduelles du taux des fonds 
fédéraux avec le temps", a-t-elle dit tout en ajoutant que la 
réduction de la taille du bilan de la banque centrale, qui 
dépasse 4.000 milliards de dollars, devrait commencer "cette 
année." 
    La Fed n'aura pas besoin de relever "encore tant que cela" 
les taux pour atteindre les estimations actuellement basses du 
taux d'intérêt neutre, soit le taux d'intérêt correspondant au 
taux de croissance potentiel de l'économie.  
    Bien que la récente faiblesse de l'inflation ait suscité des 
inquiétudes dans les rangs des responsables monétaires de la 
Fed, Janet Yellen l'a attribuée à "quelques réductions 
inhabituelles de certaines catégories de prix", qui 
n'affecteront les indices de prix que temporairement.  
    La situation actuelle "fait monter les enchères" sur les 
données à venir en matière d'inflation, a réagi Jim Vogel, 
stratégiste sur les taux d'intérêt chez FTN Financial. "Les gens 
vont être très impatients de savoir si cela (la faiblesse de 
l'inflation) n'a été qu'un accident statistique (...) ou si cela 
va continuer", a-t-il ajouté.  
    Les contrats à terme sur les indices de Wall Street ont 
accentué leurs gains après les déclarations de Janet Yellen. Les 
rendements des Treasuries et des emprunts d'Etat de référence de 
la zone euro ont reculé et le dollar s'est momentanément 
retourné à la baisse avant de repasser dans le vert.  
    L'audition semestrielle de Janet Yellen devant le Congrès 
cette semaine pourrait être l'une des dernières avant la fin de 
son mandat en février alors que l'administration Trump lui 
cherche un successeur.   
    Le président Donald Trump est de plus en plus réticent à 
l'idée d'un deuxième mandat de Janet Yellen à la tête de la 
Réserve fédérale et Gary Cohn, chef du Conseil économique 
national (NEC) à la Maison blanche, fait désormais figure de 
favori pour lui succéder, a rapporté mardi le site Politico en 
citant quatre sources proches du dossier.   
 
 (Howard Schneider, Marc Joanny pour le service français, édité 
par Bertrand Boucey) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer