Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La Fed maintient le statu quo, voit une diminution des risques

Reuters27/07/2016 à 21:09
    * Les risques à court terme sur les perspectives ont diminué 
    * La Fed maintient les taux des "Fed funds" à 0,25%-0,50% 
    * Croissance modérée et forte amélioration de l'emploi 
 
 (Actualisé avec réactions de marchés, commentaire d'analyste) 
    par Lindsay Dunsmuir et Howard Schneider 
    WASHINGTON, 27 juillet (Reuters) - La Réserve fédérale a 
laissé sa politique monétaire inchangée mercredi, conformément 
aux attentes, tout en estimant que les risques à court terme sur 
les perspectives de l'économie américaine avaient diminué, 
ouvrant la porte à une reprise de son cycle de resserrement de 
sa politique monétaire cette année. 
    La banque centrale américaine a ajouté que l'économie avait 
connu un rythme de croissance modéré et que les créations 
d'emplois avaient été importantes en juin. Elle a ajouté que les 
dépenses de ménages avaient été "en forte croissance". 
    Même si les responsables de la Fed ont dit qu'ils 
continuaient à surveiller de près les données sur l'inflation et 
sur l'évolution de la croissance mondiale et des marchés 
financiers, ils se sont dits moins inquiets d'éventuels chocs 
susceptibles d'écarter l'économie américaine de sa trajectoire. 
    "Les risques à court terme sur les perspectives économiques 
ont diminué", note la Fed dans un communiqué à l'issue de la 
réunion de deux jours de son comité de politique monétaire 
(FOMC) qui a maintenu les taux des "Fed funds" à 0,25%-0,50%. 
    La décision d'un statu quo a été prise à neuf contre un par 
le comité, la présidente de la Fed de Kansas City Esther George 
ayant été la seule a voter en faveur d'une hausse des taux. Elle 
a voté pour une hausse à trois des quatre dernières réunions. 
    La Fed a toutefois noté que les anticipations en matière 
d'inflation avaient globalement peu changé ces derniers mois. 
     
    FAIBLE RÉACTION SUR LES MARCHÉS  
    Elle a relevé ses taux directeurs en décembre dernier, pour 
la première fois en près de dix ans, et indiqué que quatre 
hausses de taux étaient prévues en 2016 dans le cadre de la 
"normalisation" de sa politique monétaire ultra-accommodante 
adoptée en réaction à la crise financière des années 2007-2009. 
    Mais depuis, le ralentissement de la croissance mondiale, la 
volatilité des marchés financiers et l'incertitude sur l'avenir 
déclenchée par la décision des Britanniques de quitter l'Union 
européenne ("Brexit") l'ont forcée à retarder toute nouvelle 
hausse de taux et à ramener à deux ses prévisions de hausses 
cette année. 
    La Fed tiendra encore trois réunions de politique monétaire 
cette année - en septembre, en novembre et en décembre. Une 
hausse des taux en novembre, une semaine avant l'élection 
présidentielle américaine, est jugée peu probable. Selon une 
enquête Reuters auprès d'économistes, elle devrait attendre le 
mois de décembre pour relever encore ses taux directeurs. 
    La décision prise mercredi par les responsables de la 
politique monétaire était largement attendue et a eu peu 
d'impact sur les actions, les obligataires et les devises. 
    "Le ton semblait raisonnablement optimiste, pas de grosse 
différence par rapport à la dernière fois, mais un ton 
raisonnablement optimiste", a dit Kathy Jones, responsable de la 
stratégie sur les marchés de taux chez Charles Schwab & Co. 
    Malgré un net rebond du marché du travail le mois dernier et 
une économie proche du plein emploi en dépit du "Brexit", la 
plupart des responsables de la Fed ont récemment appelé à la 
prudence en matière de taux tant qu'il n'y aurait pas de signe 
tangible que l'inflation évolue vers l'objectif de 2% de la Fed. 
      
    L'indicateur d'inflation privilégié par la banque centrale 
américaine est actuellement à 1,6%.  
    L'attention se tourne désormais vers la publication vendredi 
de la première estimation du PIB du deuxième trimestre qui 
devrait afficher un solide rebond par rapport au premier 
trimestre.   
     
    Texte du communiqué du FOMC en anglais:   
 
 (Juliette Rouillon pour le service français) 
 

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.