Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La Fed maintient le statu quo, hausse en vue en décembre

Reuters02/11/2016 à 19:45
    * Le FOMC ne modifie pas sa politique monétaire, comme 
attendu 
    * Un statu quo prévisible à six jours de la présidentielle 
    * Les arguments pour une hausse de taux se sont encore 
renforcés 
    * Peu de réactions sur les marchés financiers 
 
 (Actualisé avec précisions sur le communiqué, commentaire 
d'économiste, réaction des marchés, liens) 
    par Lindsay Dunsmuir et Jason Lange 
    WASHINGTON, 2 novembre (Reuters) - La Réserve fédérale 
américaine a laissé sa politique monétaire inchangée mercredi, 
un statu quo attendu par les marchés à six jours de l'élection 
présidentielle américaine, mais elle a laissé entendre qu'une 
hausse de taux était probable le mois prochain face aux signes 
d'amélioration de la conjoncture économique et de remontée de 
l'inflation. 
    Dans son communiqué, le comité de politique monétaire (FOMC) 
de la banque centrale estime que l'économie s'est renforcée et 
que le marché du travail reste solide, et il exprime un 
optimisme accru sur la capacité de l'inflation à atteindre son 
objectif de 2%.  
    "Le comité juge que les arguments en faveur d'un relèvement 
du taux des fonds fédéraux ont continué de se renforcer mais il 
a décidé, pour l'instant, d'attendre de nouvelles preuves des 
progrès continus vers ses objectifs", dit le texte publié à 
l'issue de deux jours de débats. 
    Cela revient à laisser entendre qu'une hausse de taux lors 
de la réunion de politique monétaire de décembre est probable, 
un scénario déjà largement intégré par les marchés financiers. 
    La Bourse de New York et le dollar ont d'ailleurs à peine 
réagi à ces annonces tandis que le rendement des obligations 
d'Etat américaines à dix refluait légèrement, à 1,78% 
 US10YT=RR . 
    "Elle va toujours dans le sens d'une hausse en décembre, 
sauf qu'elle ne s'engage pas à l'avance", a commenté John 
Canally, économiste de LPL Financial, notant que la possibilité 
d'une hausse de taux "lors de la prochaine réunion" n'est pas 
spécifiquement mentionnée dans le communiqué alors que c'était 
le cas à la même époque l'an dernier.  
    "Il y a l'incertitude électorale en plus de l'incertitude 
sur la Fed", a-t-il ajouté. 
     
    DEUX VOIX POUR UNE HAUSSE DE TAUX IMMÉDIATE 
    La confiance accrue de la banque centrale dans la remontée 
de l'inflation est perceptible dans le passage du communiqué qui 
note que "l'inflation a augmenté quelque peu par rapport au 
début de l'année" et dans la disparition du texte de la 
référence au fait que la hausse des prix devrait rester faible à 
court terme. 
    L'objectif de taux des fonds fédéraux ("fed funds") reste 
ainsi fixé dans une fourchette de 0,25% à 0,50%, un niveau qui 
n'a pas été modifié depuis que la Fed l'a relevé d'un quart de 
point en décembre dernier, marquant alors le premier 
resserrement de sa politique depuis près de dix ans.  
    Tous les économistes interrogés par Reuters tablaient sur 
son maintien ce mercredi, la banque centrale évitant 
généralement toute initiative si près d'une échéance électorale. 
    Deux des dix membres du FOMC se sont prononcés en faveur 
d'une hausse de taux dès ce mercredi: la présidente de la Fed de 
Kansas City, Esther George, et celle de la Fed de Cleveland, 
Loretta Mester. 
    La présidente de la Réserve fédérale, Janet Yellen, avait 
clairement laissé entendre en septembre qu'une hausse était 
envisagée d'ici la fin de l'année si l'emploi continuait de 
s'améliorer et l'inflation de remonter. 
    Les indicateurs publiés depuis lors ont globalement conforté 
ce scénario d'un relèvement du taux des "fed funds" mi-décembre, 
les créations d'emploi restant à un niveau élevé et les prix à 
la consommation montrant des signes d'accélération.  
    La croissance américaine s'est en outre redressée, pour 
atteindre 2,9% en rythme annualisé au troisième trimestre selon 
la première estimation du produit intérieur brut (PIB) publiée 
vendredi dernier.   
 
    <^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^ 
Le communiqué du FOMC - en anglais      
La comparaison des communiqués de septembre et novembre    
  
    ^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^> 
 (Marc Angrand pour le service français) 
 

Mes listes

valeur

dernier

var.

3.275 -1.50%
CGG
2.074 -3.80%
69.22 +0.30%
1.261 -3.15%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.