1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La Fed évoque une hausse de taux "assez vite"-minutes
Reuters22/02/2017 à 21:14

 (Actualisé avec déclarations supplémentaires, réaction des 
marchés) 
    par Lindsay Dunsmuir et Jason Lange 
    WASHINGTON, 22 février (Reuters) - De nombreux responsables 
de la Réserve fédérale américaine jugent qu'il pourrait être 
approprié de relever les taux d'intérêt "assez vite" si l'emploi 
et l'inflation aux Etats-Unis évoluent conformément aux 
attentes, montre le compte-rendu de la dernière réunion de 
politique monétaire de la Fed publié mercredi. 
    Ces "minutes" du Federal Open Market Committee (FOMC) des 31 
janvier et 1er février, à l'issue duquel la Fed a maintenu ses 
taux inchangés après les avoir relevés en décembre, montrent 
aussi le degré d'incertitude régnant au sein de l'institut 
d'émission face au manque de visibilité sur le programme 
économique du nouveau président américain Donald Trump. 
    "De nombreux participants ont exprimé l'opinion qu'il 
pourrait être approprié de relever à nouveau le taux des fonds 
fédéraux assez vite si les informations à venir au sujet du 
marché du travail et de l'inflation sont conformes ou 
supérieures aux anticipations actuelles", écrit la Fed dans ces 
minutes. 
    Janet Yellen, la présidente de la Fed, a déclaré la semaine 
dernière qu'il ne serait pas "judicieux" d'attendre trop 
longtemps avant de procéder à un nouveau tour de vis monétaire, 
laissant fortement entendre qu'une nouvelle hausse de taux 
pourrait intervenir avant l'été.   
    Le gouverneur de la Fed, Jerome Powell, a déclaré de son 
côté mercredi qu'une hausse des taux serait envisagée lors de la 
prochaine réunion du FOMC en mars. 
    La publication de ces minutes a à peine fait réagir Wall 
Street tandis que le dollar et les rendements des emprunts du 
Trésor américain ont légèrement fléchi. Les anticipations de 
hausse de taux n'ont guère bougé, les investisseurs prédisant 
une initiative de la Fed en mai au plus tôt, montrent les 
données sur les contrats à terme sur les taux d'intérêt 
américains rassemblées par CME Group. 
     
    EN ATTENTE DE PRÉCISIONS SUR LA POLITIQUE DE TRUMP 
    A chaque réunion du FOMC, 17 participants échangent sur la 
politique monétaire de la Fed mais seuls 10 d'entre eux votent. 
    Parmi ces derniers, le sentiment d'urgence sur l'opportunité 
de resserrer la politique monétaire semble nettement moins vif. 
    Nombre d'entre eux voient seulement un "risque modeste" de 
hausse significative de l'inflation et jugent que la Fed aurait 
"probablement largement le temps" de réagir en cas de pressions 
sur les prix. 
    La Fed a anticipé en décembre trois hausses de taux en 2017 
et les récents indicateurs témoignant de la robustesse de 
l'économie américaine ont renforcé les convictions de nombreux 
membres du FOMC. 
    Ces derniers attendent néanmoins des précisions sur les 
projets économiques de Donald Trump pour évaluer l'impact de ses 
mesures de relance budgétaire sur leurs anticipations. 
    "Ils ne voient pas d'élément flagrant les incitant à 
accélérer" le relèvement des taux, a commenté Robert Tipp, 
responsable de la stratégie d'investissement chez PGIM Fixed 
Income. "Il y a bien trop d'incertitudes sur le contenu et le 
calendrier de la relance budgétaire." 
    D'après les minutes de la Fed, "les participants ont une 
nouvelle fois souligné leur incertitude considérable quant aux 
perspectives d'évolution des politiques gouvernementales, dont 
budgétaire, et au calendrier et à l'ampleur des effets nets de 
telles évolutions". 
    Nombre de participants "pensent qu'il faudra probablement un 
certain temps pour que les perspectives deviennent plus 
claires". 
 
 (Avec Jonathan Spicer et Richard Leong à New York; Bertrand 
Boucey pour le service français) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer