Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

La croissance s'accélère en Grande-Bretagne

Reuters26/09/2013 à 16:19

LA CROISSANCE BRITANNIQUE ATTEINT 0,7% AU 2E TRIMESTRE

par William Schomberg et Olesya Dmitracova

LONDRES (Reuters) - L'économie britannique a réalisé au deuxième trimestre sa meilleure performance depuis trois ans, confirment les chiffres officiels publiés jeudi, mais la faiblesse persistante de l'investissement des entreprises entretient les doutes sur la solidité de la reprise.

Le produit intérieur brut (PIB) a progressé de 0,7% sur avril-juin par rapport aux trois mois précédents, un chiffre inchangé par rapport à l'estimation initiale et conforme au consensus des estimations d'économistes et d'analystes, dont certains, toutefois, n'excluaient pas une révision à la hausse.

"Nous sommes au début de la reprise mais nous ne sommes pas encore au nirvana d'une croissance généralisée", a commenté Rob Wood, économiste de Berenberg Bank à Londres.

"Elle semble un peu plus fragile que dans les chiffres précédents, qui montraient une forte contribution de la balance commerciale; désormais, l'accent est mis sur les éléments fragiles tels que la reconstitution des stocks et sur des éléments qui ne sont pas voués à durer, comme l'investissement public."

En prenant en compte les révisions apportées par l'Office national de la statistique (ONS) aux chiffres de l'année écoulée, la croissance de 0,7% du deuxième trimestre marque la meilleure performance trimestrielle depuis le deuxième trimestre 2010.

En rythme annuel, la croissance britannique ressort à 1,3% sur avril-juin, contre 1,5% annoncé auparavant.

Les chiffres du deuxième trimestre montrent entre autres une hausse de 2,9% des rémunérations des salariés (bonus inclus) par rapport à janvier-mars, une progression sans précèdent depuis 1989.

Cette accélération était attendue, certaines entreprises ayant retardé cette année le paiement des bonus annuels pour bénéficier de l'évolution de la fiscalité.

ESPOIR

A l'opposé, l'investissement des entreprises a chuté de 2,7% d'un trimestre sur l'autre, alors que l'estimation précédente donnait une hausse de 0,9%.

"Il est décevant de voir l'investissement des entreprises révisé en forte baisse", note Howard Archer, économiste d'IHS Global Insight. "Certains éléments des enquêtes récentes auprès des entreprises entretiennent cependant l'espoir de voir les entreprises commencer à revoir à la hausse leurs projets d'investissement."

L'ONS a également révisé en baisse la croissance trimestrielle des troisième et quatrième trimestres 2012, ramenant le chiffre de l'ensemble de l'an dernier à 0,1% seulement, contre 0,2% estimé jusqu'à présent.

La croissance du premier trimestre 2013 a elle été revue en hausse, à 0,4% contre 0,3%.

Au deuxième trimestre, la croissance de la construction et celle de l'industrie ont atteint leur plus haut niveau depuis le deuxième trimestre 2010. Celle des services a été de 0,6%, comme sur janvier-mars.

Pour le troisième trimestre, les économistes attendent une nouvelle accélération, autour de 1%.

La vigueur inattendue de la reprise ces derniers mois fait de la Grande-Bretagne l'un des pays avancés les plus dynamiques. Pour autant, le PIB reste inférieur de 3,3% à son niveau du début 2008, avant la violente récession déclenchée par la crise financière.

Alors qu'au début de cette année, certains observateurs craignaient encore une rechute en récession, les analystes jugent désormais que le Royaume-Uni est sur un rythme de croissance annualisée d'environ 3%.

Marc Angrand pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.