Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

La croissance de retour pour de bon en Europe

Reuters11/05/2015 à 10:13

LA CROISSANCE DE RETOUR POUR DE BON EN EUROPE

par Ross Finley

LONDRES (Reuters) - La zone euro a probablement enregistré au premier trimestre une croissance solide qui, pour une fois, la placera devant les Etats-Unis et confirmera sa meilleure santé après cinq années de stagnation ou de récession.

Eurostat, l'agence de statistiques de la Commission européenne, publiera mercredi l'estimation préliminaire du produit intérieur brut dans la zone euro.

Les économistes interrogés par Reuters attendent en moyenne un chiffre de +0,5%, d'autant plus impressionnant que les Etats-Unis ont probablement connu sur la période une légère contraction, très temporaire toutefois.

Une croissance de 0,5% serait même supérieure aux performances du Royaume-Uni, pourtant habitué à faire la course en tête en Europe ces dernières années.

Au quatrième trimestre de l'an dernier, la croissance a été de 0,3% dans les 19 pays de la zone euro.

Sur un an, le PIB est attendu en hausse de 1,1% sur janvier-mars, après +0,9% au trimestre précédent.

Cette accélération risque de relancer le débat sur le bien-fondé du programme de rachat d'actifs lancé en mars par la Banque centrale européenne, que certains jugent inutile compte tenu de la solidité de la reprise en cours.

En Allemagne, où les réserves sur la politique d'assouplissement quantitatif de la BCE sont les plus vives, la croissance est également attendue à 0,5%, mais cela marquerait un ralentissement par rapport au chiffre de 0,7% d'octobre-décembre.

FACTEURS FAVORABLES

La France, à la traîne ces dernières années, devrait quant à elle avoir connu une croissance de 0,4% après +0,1% au quatrième trimestre.

Même l'Italie devrait avoir renoué avec une croissance modeste, le consensus donnant une progression de 0,2% du PIB après la stagnation des trois mois précédents.

La France publiera ses données à 07h30, suivie à 08h00 par l'Allemagne et à 10h00 par l'Italie. L'estimation d'Eurostat pour l'ensemble de la zone euro tombera à 11h00.

Mis à part le feuilleton de la dette grecque, dont l'issue n'est toujours pas connue, les économistes s'accordent à dire que la région bénéficie d'une conjonction de facteurs favorables en plus de la politique monétaire généreuse de la BCE.

"Cette reprise est soutenue par cinq moteurs sous-jacents : (1) une demande externe plus forte ; (2) des conditions financières plus souples ; (3) la fin de l'austérité budgétaire ; (4) la baisse de l'euro ; et (5) les prix du pétrole plus bas", résumait Huw Pill, de Goldman Sachs, dans une note récente.

Ces différents facteurs ont amené la semaine dernière la Commission européenne à revoir en hausse ses prévisions de croissance pour l'ensemble de l'année. Elle table désormais sur une hausse de 1,5% du PIB de la zone euro en 2015, soit 0,2 point de plus que dans ses prévisions de février.

(Véronique Tison pour le service français, édité par Marc Angrand)

Mes listes

valeur

dernier

var.

5398.32 -0.35%
76 +3.40%
3.097 0.00%
2.7 -1.64%
25.5 +2.00%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.