Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La Cour suprême birmane examine le recours de deux journalistes
Reuters26/03/2019 à 11:48

    NAYPYITAW, 26 mars (Reuters) - La Cour suprême birmane a
examiné mardi un recours en appel déposé par deux journalistes
de Reuters condamnés en septembre dernier à sept ans de prison
en Birmanie pour violation de la législation sur les secrets
d'Etat. 
    Wa Lone et Kyaw Soe Oo ont déjà passé plus de quinze mois
derrière les barreaux depuis leur arrestation en décembre 2017,
alors qu'ils enquêtaient sur le massacre de dix Rohingyas
(musulmans apatrides) au cours d'une opération de l'armée dans
l'ouest de la Birmanie.
    "La Cour suprême a l'occasion de corriger la grave erreur
judiciaire infligée à Wa Lone et Kyaw Soe Oo", a déclaré dans un
communiqué le rédacteur en chef de Reuters Stephen Adler.
    "Ce sont d'honnêtes et admirables journalistes qui n'ont pas
enfreint la loi et doivent être libérés au plus vite."
    L'avocat des deux journalistes, Khin Maung Zaw, a fait
valoir devant la Cour suprême que les éléments de preuve à
charge contre eux étaient le résultat d'un coup monté par la
police.
    Après avoir entendu la réponse de l'avocat du gouvernement,
le président de la Cour, Soe Naing, a ajourné l'audience sans
fixer de date pour rendre son arrêt. 

 (Simon Lewis
Jean-Stéphane Brosse pour le service français)
 

Valeurs associées

TSX +1.35%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

4889.52 +0.09%
13.298 -0.03%
3.6 +1.12%
2.428 +1.55%
69.3 +1.42%

Les Risques en Bourse

Fermer