1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

La cotation d'Alstom suspendue, conseil dans l'après-midi

Reuters25/04/2014 à 14:07

LA COTATION D'ALSTOM SUSPENDUE À LA DEMANDE DU RÉGULATEUR

PARIS (Reuters) - Alstom, dont la cotation en Bourse a été suspendue vendredi dans l'attente d'un communiqué, va réunir son conseil d'administration dans l'après-midi, a-t-on appris de source proche du dossier, alors que circule l'hypothèse d'un rachat de tout ou partie du groupe français par l'américain General Electric.

L'ordre du jour de ce conseil d'administration n'a pas été précisé par cette source.

Le ministre de l'Economie Arnaud Montebourg, sans confirmer qu'un rapprochement est en discussion, a de son côté déclaré au quotidien Le Monde que le gouvernement français travaillait à d'autres solutions pour Alstom qu'un rachat par General Electric.

"Le gouvernement travaille à d'autres solutions et éventualités que celles imaginées seules et sans que le gouvernement n'en ait été informé par Alstom", dit-il.

Le ministre ajoute qu'il a reçu jeudi le PDG d'Alstom Patrick Kron et qu'il rencontrera prochainement le président de GE avec le Premier ministre Manuel Valls.

Alstom "est le symbole de notre puissance industrielle et de l'ingéniosité française", déclare Arnaud Montebourg, dont les propos sont diffusés sur le site internet du Monde.

Alstom, qui a bénéficié d'un sauvetage par l'Etat en 2003-2004, est un spécialiste des infrastructures électriques et ferroviaires et fabrique notamment les TGV. Mais il souffre de la faiblesse persistante du marché des nouvelles centrales thermiques.

Une porte-parole d'Alstom n'a pas fait de commentaire dans l'immédiat sur la tenue d'un conseil d'administration.

Un porte-parole du groupe Bouygues, qui détient 29% du capital d'Alstom, a déclaré que la société ne faisait pas de commentaire sur ce dossier.

La cotation de l'action Alstom est suspendue à la Bourse de Paris depuis vendredi matin. L'Autorité des marchés financiers (AMF) a demandé cette suspension dans l'attente de la publication d'un communiqué par la société, a précisé une porte-parole du régulateur.

Jeudi, l'action Alstom a bondi de 10,93% dans de gros volumes, portée par une information de l'agence Bloomberg selon laquelle le groupe français pourrait être racheté par GE pour environ 13 milliards de dollars (9,4 milliards d'euros).

L'action Bouygues est en nette hausse vendredi matin, s'inscrivant comme la deuxième plus forte des quelques progressions de l'indice CAC 40 .FCHI avec un gain de 2% environ. Le titre avait pris 4,64% jeudi.

Le groupe de BTP et de communication est entré au tour de table d'Alstom en 2006 en rachetant pour deux milliards d'euros 21% du capital qui étaient alors détenus par l'Etat depuis le sauvetage de 2003-2004.

Un rapprochement de tout ou partie d'Alstom avec General Electric permettrait à Bouygues de se désengager d'un investissement qu'il a dû déprécier de 1,4 milliard d'euros dans ses comptes 2013. Les investisseurs s'interrogent régulièrement sur l'avenir de la participation de Bouygues dans Alstom.

Arnaud Montebourg, dans sa déclaration au Monde, dit sa vigilance dans le dossier Alstom concernant l'emploi et l'ancrage français d'une pépite industrielle, ses chevaux de bataille. Alstom emploie en France près de 18.000 personnes, dont 9.000 dans ses activités de Transport, contre environ 10.000 pour GE.

(Dominique Rodriguez, avec Gilles Guillaume et Benjamin Mallet, édité par Marc Joanny)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.