Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La consommation en France est quasiment à la normale-Le Maire
Reuters13/07/2020 à 08:22

PARIS, 13 juillet (Reuters) - La consommation en France est quasiment revenue à son niveau normal après l'effondrement provoqué par la crise liée au nouveau coronavirus, a déclaré lundi Bruno Le Maire.

"La consommation reprend. Il y a quelques semaines, nous étions à moins 30% de consommation en France, aujourd'hui on est tout juste à moins 5%. On a quasiment retrouvé la normale", a dit le ministre de l'Economie sur RTL.

Interrogé sur l'ampleur du plan de relance économique que le gouvernement compte présenter à la rentrée, et l'hypothèse que son montant atteigne jusqu'à 100 milliards d'euros, Bruno Le Maire a répondu: "Ça peut aller très haut donc jusqu'à des chiffres que vous indiquez."

Le ministre de l'Economie s'est dit favorable à une baisse des impôts de production et a exclu toute baisse généralisée de la TVA, peu créatrice d'emplois selon lui.

Il n'a pas exclu la mise en place d'emplois aidés pour favoriser l'entrée des jeunes sur le marché du travail, alors que l'arrêt brutal de l'activité au printemps risque de provoquer une flambée du chômage d'ici la fin de l'année.

"Je pense que les emplois aidés n'ont pas apporté la preuve de leur efficacité sur le long terme. Nous verrons (...) où nous en sommes à la fin de l'année (...). Le plus dur est devant nous (...) Je n'écarte aucune option", a dit Bruno Le Maire, en soulignant qu'un plan en faveur de l'emploi des jeunes, qu'il n'a pas voulu chiffrer, serait présenté cette semaine par le gouvernement.

(Bertrand Boucey)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

5066.64 -0.13%
2.568 +3.97%
73.81 -1.48%
3.2895 -0.02%
6.68 +2.38%

Les Risques en Bourse

Fermer