Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

FINCANTIERI

1.187 EUR
-0.37% 
Ouverture théorique 1.177

IT0001415246 FCT

MIL données temps différé
Politique d'exécution
  • ouverture

    1.188

  • clôture veille

    1.191

  • + haut

    1.204

  • + bas

    1.182

  • volume

    2 735 797

  • valorisation

    2 009 MEUR

  • capital échangé

    0.16%

  • dernier échange

    20.07.18 / 17:35:18

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.000

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.000

  • Éligibilité

    Non éligible Boursorama

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

    Créer une alerte sur le cours de la valeur FINCANTIERI

    Fermer
  • + Portefeuille

    Ajouter FINCANTIERI à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter FINCANTIERI à mes listes

    Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

La Consob juge que Vivendi contrôle de fait Telecom Italia

Reuters13/09/2017 à 23:31

LA CONSOB JUGE QUE VIVENDI CONTRÔLE DE FAIT TELECOM ITALIA

par Stephen Jewkes

MILAN (Reuters) - La Consob, gendarme des marchés financiers en Italie, a jugé mercredi que Vivendi contrôlait de fait Telecom Italia, ce qui accentue la pression sur le groupe français de médias alors que Rome envisage de recourir à des prérogatives spéciales sur son ancien monopole dans les télécoms.

Vivendi a "formellement" contesté l'avis rendu par la Consob et a annoncé son intention de faire appel.

Le groupe français est le premier actionnaire de l'opérateur télécoms italien avec une participation de 24%. Il a progressivement affirmé son emprise sur l'opérateur, dont il contrôle deux tiers du conseil d'administration.

Le gouvernement italien cherche à déterminer si Vivendi a enfreint son obligation d'informer les autorités du fait qu'il exerçait un contrôle effectif d'une entreprise considérée comme un actif national stratégique.

S'il aboutit à la conclusion que Vivendi exerce un contrôle de fait sur Telecom Italia (TIM), il pourrait considérer que les préconditions sont réunies pour lui permettre d'exercer des pouvoirs spéciaux. Ceux-ci l'autoriseraient à imposer une amende, à poser des conditions à Vivendi, voire à opposer son veto à des décisions qu'il percevrait comme une menace contre les intérêts nationaux.

Sparkle, une filiale de Telecom Italia, est considéré comme un actif particulièrement sensible en raison de son réseau sous-marin reliant des pays européens, méditerranéens et américains.

Le gouvernement italien devrait rendre une décision d'ici la fin du mois, alors que se profile un sommet entre la France et l'Italie le 27 septembre.

VIVENDI COMPTE PLACER 19,19% DE MEDIASET DANS UN VÉHICULE

L'examen du cas Vivendi se déroule sur fond de divergences entre Paris et Rome sur un autre dossier, celui des chantiers navals de Saint-Nazaire que le gouvernement français a nationalisés au cours de l'été face au refus du groupe italien Fincantieri, qui avait acquis la majorité du capital auprès de l'ancien propriétaire sud-coréen du site, d'en partager le contrôle à parité avec des intérêts français.

"La Consob a conclu que la participation de Vivendi dans TIM devrait être considérée de facto comme une participation de contrôle", a dit le gendarme italien des marchés financiers.

Vivendi a dit prendre acte de cette interprétation, qu'il "conteste formellement" et dont il fera appel.

Le groupe français a déjà par le passé réfuté exercer un contrôle de fait sur Telecom Italia en considérant qu'il n'effectuait qu'une activité de direction et de coordination de l'opérateur.

S'il reconnaissait contrôler TIM, cela pourrait le contraindre à consolider l'endettement de l'opérateur dans ses comptes.

Vivendi est d'autant plus surveillé en Italie qu'il est aussi monté au capital de Mediaset, au point de devenir, avec sa participation d'environ 29%, le deuxième actionnaire du groupe de médias derrière la famille Berlusconi.

L'Agcom, l'autorité italienne de tutelle des communications, a exigé que le groupe français ramène sa participation à moins de 10% soit dans Telecom Italia, soit dans Mediaset, en vertu de la loi sur les concentrations dans le secteur des médias et des télécommunications.

L'Agcom a déclaré mercredi avoir reçu de Vivendi une proposition censée répondre à ses inquiétudes.

Parmi les diverses mesures avancées par le groupe français, ce dernier a dit qu'il allait transférer au moins 19,19% du capital de Mediaset qu'il possède dans un véhicule indépendant.

Vivendi a un an pour se mettre en conformité avec les exigences de l'Agcom, sous peine d'une amende pouvant représenter jusqu'à 5% de son chiffre d'affaires, soit quelque 540 millions d'euros.

Le groupe français a fait appel de la décision de l'Agcom mais la justice administrative italienne ne devrait pas se prononcer avant 2018.

(Bertrand Boucey pour le service français)

Valeurs associées

-0.37%
+0.16%
-0.66%
-1.27%

Mes listes

valeur

dernier

var.

CGG
2.138 +1.81%
8.125 -0.73%
74.457 +0.00%
5.198 -1.52%
25.5 +2.00%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.