Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La confiance en l'épargne vie reste intacte

Newsmanagers30/08/2012 à 13:45
(NEWSManagers.com) - L'épargne vie n'est pas morte. La profonde mutation que connaît actuellement le secteur de l'assurance pousse il est vrai les opérateurs à mettre l'accent sur la santé/prévoyance, un segment qui a enregistré une dynamique de croissance annuelle moyenne de 8,2% entre 2005 et 2010, selon la 6ème édition du Baromètre Croissance et Rentabilité des groupes d'assurance en France présenté le 24 août par le président et fondateur de Facts & Figures, Cyrille Chartier-Kastner.

Mais le segment de l'épargne a encore connu une croissance de 3,5% sur la période 2005-2010 et elle reste bien orientée, avec une progression annuelle moyenne de 2,8% de son produit net d'assurance, notamment grâce à l'effet stock considérable des encours existants. Dans le contexte actuel de crise économique, Cyrille Chartier-Kastner doute de la pérennité de la dynamique de croissance de la santé/prévoyance et estime que " le secteur de l'assurance ne peut pas " lever le pied" sur l'épargne et doit trouver des solutions pour revenir sur des offres avec une vraie valeur ajoutée sur le long terme pour les assurés" .

Il est vrai que l'épargne n'est pas l'activité la plus rentable en termes de ROE, ce qui explique que, face au besoin d'épargne bancaire et à l'optimisation de leur propre financement, les groupes bancaires poussent globalement moins l'épargne vie dans leurs réseaux. La distribution via les guichets bancaires ne pèse plus que 50% du marché en 2010 contre 55% en 2005.

Il n'empêche. " L'utilisation du terme de décollecte par la profession me choque. Il est vrai que les rachats sont actuellement supérieurs aux entrées, mais les encours continuent de croître" , souligne Cyrille Chartier-Kastler. " La fréquence des rachats, plutôt pour des petits montants a explosé, mais il s'agit de rachats partiels, ce qui montre bien que la confiance en l'épargne vie reste intacte" , poursuit Cyrille Chartier-Kastler.

Le Baromètre 2012 relève qu'avec la fonte des frais payés par les clients à l'entrée sur leurs contrats et leurs versements en épargne vie, la part relative du produit net d'assurance (PNA) liée à la collecte est descendue de 22% en 2005 à 14% en 2010. C'est donc très clairement le PNA lié aux encours qui s'accroît, passant de 78% à 86%.
Malgré la moindre appétence des Français pour les unités de compte (UC), la part relative du PNA liée aux encours en UC s'est accrue sur la période, passant de 21% en 2005 à 23% en 2010. Et, selon Cyrille Chartier-Kastler, la tendance n'a pas fondamentalement changé depuis. Le spécialiste déplore toutefois la mise en avant des produits structurés, trop systématique de son point de vue, alors que la profession devrait plutôt faire un travail d'explication plus soutenu sur les unités de compte.

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.