Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

La concertation sur les réformes sociales reprend à Matignon

Reuters29/05/2017 à 05:00
    * Reprise des discussions avec syndicats et patronat 
    * La CFDT veut du temps pour discuter du "fond des sujets" 
    * Le gouvernement table sur une mise en oeuvre à l'automne 
 
    PARIS, 29 mai (Reuters) - Le Premier ministre et la ministre 
du Travail poursuivent lundi leurs entretiens sur les réformes 
sociales, que l'exécutif veut boucler rapidement, avec les 
organisations syndicales et patronales. 
    Edouard Philippe et Muriel Pénicaud recevront successivement 
dans l'après-midi Philippe Martinez (CGT), Laurent Berger 
(CFDT), Alain Griset (U2P), François Asselin (CPME) et Philippe 
Louis (CFTC). 
    Ils avaient rencontré le Medef, FO et la CFE-CGC mercredi 
dernier, au lendemain des entretiens des partenaires sociaux 
avec le chef de l'Etat.   
    La réforme du droit du travail, qui donnerait plus de portée 
aux accords de branches et d'entreprises, plafonnerait les 
indemnités prud'homales et réformerait les instances 
représentatives des salariés, devrait être terminée "avant 
septembre, octobre peut-être dernier délai", avait déclaré 
mercredi le président de la CFE-CGC, François Hommeril. 
    Le président du Medef, Pierre Gattaz, avait apporté des 
précisions sur la suite : "Nous avons établi qu'après la réforme 
du marché du travail, ce serait toute la partie assurance 
chômage et formation professionnelle (...), sans doute à 
l'automne. Et (...) en 2018 : tout ce qui est retraites."   
    Emmanuel Macron avait annoncé pendant la campagne la 
présentation durant l'été d'un projet de loi d'habilitation pour 
pouvoir, par ordonnances, décentraliser la négociation sociale 
en donnant plus de place aux accords majoritaires d'entreprises 
et de branches.  
    Il avait promis dans le même temps le plafonnement des 
indemnités prud'homales et la fusion des instances 
représentatives du personnel. 
     
    AVOIR LE TEMPS DE DISCUTER 
    "La réforme du Code du travail, si elle permet de redonner 
du souffle et en même temps de continuer à protéger les 
salariés, il n'y a pas de problème", a déclaré dimanche le 
secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger, tout en exprimant 
des réserves et des critiques. 
    Lors de l'émission Le Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro, il a 
souhaité que la ratification des ordonnances n'ait pas lieu 
avant "fin septembre, début octobre pour qu'on ait le temps de 
discuter du fond des sujets". 
    Le porte-parole du gouvernement, Christophe Castaner, a 
déclaré vendredi sur franceinfo que l'objectif, c'était "qu'à 
l'automne nous soyons opérationnels (...). Opérationnels, 
c'est-à-dire que tout soit mis en oeuvre".  
    Le Premier ministre et la ministre du Travail 
s'entretiendront mardi avec Emmanuel Macron. Des rencontres 
auront ensuite lieu mardi et mercredi à Matignon avec les 
dirigeants de la Fesac, de la FNSEA, de Sud Solidaires, de 
l'Udes et de l'Unsa. 
    Le secrétaire général de FO, Jean-Claude Mailly, avait 
annoncé mercredi que les partenaires sociaux reverraient la 
ministre du Travail cette semaine. 
    Il avait précisé qu'une "feuille de route plus précise sur 
les thèmes à discuter" serait établie "d'ici une quinzaine de 
jours".    
 
 (Jean-Baptiste Vey, édité par Marine Pennetier) 
 

Mes listes

valeur

dernier

var.

5398.32 -0.35%
1.581 -0.06%
22.301 -0.06%
73.02 +0.55%
21 +2.44%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.