1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

La CGC attaque la retraite chapeau de l'ex-PDG de France Télécom

Le Parisien17/11/2014 à 18:17

La CGC attaque la retraite chapeau de l'ex-PDG de France Télécom

La CFE-CGC a déposé une plainte au pénal auprès du procureur de la République de Paris concernant la retraite chapeau versée à l'ancien PDG de France Télécom Didier Lombard. Dans un communiqué, le syndicat dit avoir conclu «au caractère illégitime, voire illégal, de la retraite chapeau perçue par l'ex-PDG de France Télécom-Orange depuis 2011, pour un montant annuel de 346 715 €, en sus de nombreux autres émoluments».

Sébastien Crozier, président de l'organisation syndicale chez Orange, a expliqué que la plainte avait été déposée le 30 mai dernier et que son organisation avait «été convoquée le 5 novembre pour être entendue», le parquet ayant ouvert une enquête préliminaire.

Le syndicat s'étonne notamment du fait que le contrat de retraite supplémentaire de Didier Lombard ait été voté après son départ. La CGC souhaite «que toute la lumière soit faite sur les conditions d'attribution» de cette retraite chapeau.

Didier Lombard avait été contraint de céder les rênes de l'entreprise (rebaptisée depuis Orange) en 2010, après une vague de suicides. Il avait choqué l'opinion publique le 15 septembre 2009, en lâchant une expression malheureuse à la fin d'une conférence de presse. Ce patron polytechnicien avait déclaré : «Il faut marquer un point d'arrêt à cette mode du suicide qui, évidemment, choque tout le monde.» Il a été mis en examen pour harcèlement moral en juillet 2012, avec l'entreprise et deux autres responsables.

Le patron de GDF Suez a relancé la polémique

Après la polémique suscitée par la retraite chapeau du patron de GDF Suez, Gérard Mestrallet, le PDG d'Orange Stéphane Richard a estimé la semaine dernière que l'abandon de cette forme de rémunération serait «peut-être une voie assez saine». Gérard Mestrallet devrait toucher un revenu annuel de 831 641 € à partir du printemps 2016, date à laquelle il quittera son poste.

Le ministre de l'Économie, Emmanuel ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

12 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • frk987
    17 novembre18:04

    Voyez vous, en tant qu'actionnaire de pas mal de boutiques, je vote toujours contre les retraites chapeau......si la majorité faisait de même, le problème ne se poserait même pas. Ils ont un poste, ils sont payés en conséquence, mais il n'y a aucune raison pour que leur ex-boutique leur verse un centime une fois qu'ils ont passé la porte !!!!

    Signaler un abus

  • frk987
    17 novembre17:57

    C'est le problème des actionnaires qui ont voté les retraites chapeau, en aucun cas le problème de l'Etat et encore moins des syndicats fussent-ils la CGC.

    Signaler un abus

  • roulio86
    17 novembre17:48

    je suis d’avantage choqué par les indemnités non imposables plus les primes et les retraites de nos élus qui dirige ce pays et qui ne pensent qu'à leur réélection et s'en mettre plein les fouilles...ex le zero plus de 17000 euros de retraite mensuel....la CGC ferait bien de s'attaquer à cette caste.....le PDG de france telecom , lui, à au moins travaillé....ce n'est pas comme nos chers députés qui dorment ou jouent au scrable,

    Signaler un abus

  • M4189758
    17 novembre17:43

    JPi - Il y a donc des gros plein de soupe!

    Signaler un abus

  • M4314275
    17 novembre17:42

    Tout cela est indécent et irrespectueux pour les personnes vivant dans le besoin.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

193.53 +1.11%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.