Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La CE veut concilier intégration de la zone euro et unité de l'UE

Reuters06/12/2017 à 03:12
    par Jan Strupczewski 
    BRUXELLES, 6 décembre (Reuters) - La Commission européenne 
proposera mercredi des mesures visant à la fois une intégration 
plus poussée de la zone euro et une meilleure unification de 
l'Union européenne dans son ensemble. 
    Le bras exécutif présentera un éventail d'idées destinées à 
rendre les 19 pays partageant la monnaie unique plus résistantes 
à d'éventuelles futures crises et à les rassembler autour de la 
devise au moment où la Grande-Bretagne est en passe de quitter 
l'Union européenne. 
    Mais ces projets suscitent des inquiétudes chez les huit 
pays (hors Grande-Bretagne) n'ayant pas adopté l'euro - 
Bulgarie, Croatie, Danemark, Hongrie, Pologne, République 
tchèque, Roumanie, Suède. 
    Ils redoutent, avec une intégration approfondie des membres 
de la zone euro, de devenir des pays de l'UE de second rang, qui 
auraient moins leur mot à dire et qui seraient dotés de moins de 
fonds. 
    Pour apaiser de telles craintes, les propositions de la 
Commission européenne suivront comme lignes directrices la 
construction de l'unité de l'Union européenne et un plus grand 
contrôle démocratique des institutions de la zone euro. 
    Ce faisant, Bruxelles risque de contrarier certains membres 
de la zone euro, dont la France. 
    Fin septembre, le président français Emmanuel Macron a 
appelé de ses voeux la création à la fois d'un "vrai budget de 
la zone euro", doté de plusieurs centaines de milliards d'euros 
ainsi que d'un parlement et d'un ministre des Finances de la 
zone euro.   
    La Commission européenne devrait cependant se contenter de 
proposer une ligne budgétaire dédiée à la zone euro, d'une 
centaine de milliards d'euros, au sein du budget de l'Union 
européenne. 
    Et plutôt que d'un ministre des Finances de la zone, 
Bruxelles devrait préconiser la nomination d'un ministre de 
l'Economie et des Finances paneuropéen. Le Parlement européen 
devrait de son côté rester en l'état. 
     
    RENDRE DES COMPTES DEVANT LE PARLEMENT EUROPÉEN 
    L'Allemagne a également lancé des idées en vue d'une plus 
grande intégration de la zone euro, comme la transformation du 
Mécanisme européen de stabilité (MES), le fonds d'urgence de la 
zone, en un Fonds monétaire européen. 
    La Commission va cependant proposer que le MES, actuellement 
dirigé par les Etats de la zone euro, devienne une institution 
de l'Union européenne soumise au contrôle du parlement. 
    L'exécutif européen devrait dire que le futur ministre des 
Finances européen, un poste qui ne devrait pas être créé avant 
2025, sera chargé de la coordination de la politique économique 
et budgétaire de la zone euro. 
    Ce ministre des Finances devra également être un membre de 
premier plan de la Commission européenne et rendre des comptes 
devant le parlement, selon les propositions d Bruxelles. 
    Aujourd'hui, le poste de président de l'Eurogroupe, 
l'instance qui réunit les ministres des Finances de la zone 
euro, est ce qui s'apparente le plus à un ministre des Finances 
européen. 
    Il témoigne régulièrement devant la commission économique du 
parlement européen, mais cette dernière n'a aucun pouvoir sur 
lui. 
    En l'état actuel des choses, les ministres des Finances de 
la zone euro n'ont aucune envie de permettre à la Commission 
européenne, qui a un statut d'observateur lors des réunions 
mensuelles de l'Eurogroupe, de présider les débats. 
    Toutes ces idées seront abordées par les dirigeants des pays 
de l'Union européenne, hors la Grande-Bretagne, lors d'un sommet 
consacré à l'euro prévu le 15 décembre. 
 
 (Benoit Van Overstraeten pour le service français) 
 

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.