Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La CE s'attend à la poursuite d'une reprise modérée en zone euro

Reuters05/11/2015 à 11:15

LA ZONE EURO RESTE SUR UNE TENDANCE DE REPRISE MODÉRÉE, SELON BRUXELLES

BRUXELLES (Reuters) - La zone euro reste sur une tendance de reprise modérée qui n'accélèrera que très légèrement l'an prochain et en 2017, même si elle fait preuve de résistance face au ralentissement du commerce mondial et des économies émergentes, estime la Commission européenne.

Dans ses prévisions économiques d'automne publiées jeudi, elle ne revoit qu'à la marge ses anticipations pour l'ensemble de la zone par rapport à celles du printemps, sauf pour l'inflation, qui est tirée à la baisse par la faiblesse des prix du pétrole et des produits de base.

L'exécutif communautaire table ainsi sur une croissance de 1,6% cette année, contre 1,5% escompté précédemment, puis de 1,8% l'an prochain là où elle prévoyait auparavant 1,9%.

De même, pour l'ensemble de l'Union européenne, elle revoit 2015 légèrement à la hausse (1,9% contre 1,8%) et 2016 en retrait (2,0% contre 2,1%).

La commission n'envisage pas de changement de rythme en 2017, prévoyant 1,9% de croissance dans la zone euro et 2,1% dans l'ensemble de l'Union.

Dans un communiqué, le vice-président de la Commission Valdis Dombrovskis parle de poursuite d'une croissance modérée "largement soutenue par des facteurs temporaires" : faiblesse des cours du pétrole, baisse de l'euro et politique monétaire accommodante de la banque centrale européenne.

"La zone euro a résisté à des facteurs extérieurs tels que le ralentissement du commerce mondial, ce qui est encourageant", déclare-t-il.

Il invite les pays membres à profiter de ces "vents favorables" pour stimuler l'investissement et mener des réformes structurelles pour améliorer leur compétitivité tout en conservant des politiques "responsables" en matière de dépenses publiques, seul moyen selon lui pour maintenir et renforcer la reprise en cours.

Du fait de la rechute des prix pétroliers, la Commission a revu en nette baisse sa prévision d'inflation en zone euro pour 2016, à 1,0% contre 1,5% auparavant, tablant toujours sur 0,1% pour cette année.

A l'heure où la Banque centrale européenne (BCE) laisse entendre qu'elle pourrait assouplir encore sa politique monétaire si la faiblesse de l'inflation persiste, la Commission insiste toutefois sur le caractère temporaire, selon elle, de la stagnation actuelle des prix.

Celle-ci "cache le fait que la croissance des salaires, le renforcement de la consommation privée et la réduction de l'écart entre la production effective et la production potentielle commencent à ajouter une pression croissante sur les prix", écrit-elle.

Pour cette raison, elle voit le rythme d'inflation repasser à 1,6% en zone euro comme dans l'ensemble de l'UE en 2017.

Alors que l'Union est confrontée depuis le début de l'année à une arrivée massive de demandeurs d'asile, l'exécutif européen estime que cet afflux pourrait avoir un impact économique légèrement positif, d'abord par le biais de dépenses publiques supplémentaires puis du fait de l'augmentation de l'offre de main d'oeuvre.

(Yann Le Guernigou, édité par Marc Angrand)


Mes listes

valeur

dernier

var.

0.642 +0.31%
111.16 +0.05%
25.6 +1.59%
1.25 +4.17%
1.231 0.00%
70126.1 +0.26%
2.29 -6.91%
50.62 -1.56%
8.2 0.00%
1.278 0.00%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.