1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La CE "rassurée" par les engagements français sur le déficit
Reuters31/03/2016 à 19:48

LES ENGAGEMENTS FRANÇAIS SUR LES DÉFICITS RASSURENT BRUXELLES

PARIS (Reuters) - Le vice-président de la Commission européenne Valdis Dombrovskis s'est déclaré jeudi rassuré d'avoir reçu un engagement clair de la France à respecter ses objectifs de baisse des déficits publics.

"C'était rassurant d'entendre un engagement clair à respecter les objectifs", a-t-il dit à l'issue d'une entrevue avec le ministre français des Finances.

"Michel Sapin s'est engagé à respecter les objectifs de déficit public cette année et l'an prochain, c'est-à-dire à corriger le déficit excessif l'an prochain comme prévu et aussi à compenser les dépenses supplémentaires annoncées" cette année, a-t-il dit à Reuters.

Auparavant dans la journée, le vice-président de la Commission en charge de l'euro s'était félicité que la France ait ramené son déficit public à 3,5% du PIB l'an passé, soit moins que l'objectif affiché de 3,8%, après 4% en 2014, tout en soulignant que cette baisse était due pour l'essentiel à des éléments cycliques.

Il avait déploré que les efforts de la France en matière de réduction du déficit structurel accusent un "retard significatif" par rapport aux recommandations de l'exécutif européen.

La France prévoit de ramener son déficit public à 3,3% du PIB cette année, puis sous les 3% en 2017 pour revenir dans les clous du pacte de stabilité et de croissance européen.

"La bonne nouvelle, c'est que le déficit (2015) a été inférieur à la prévision de 3,8%. Maintenant, nous devons vérifier comment ce déficit plus faible et les mesures que le gouvernement français a annoncées vont globalement affecter le déficit pour cette année", a encore dit Valdis Dombrovskis.

(Yann Le Guernigou et Myriam Rivet, édité par Yves Clarisse)

18 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • 445566ZM
    01 avril10:44

    Eh oui, "b.renie", si les taux augmentent, il sera difficile d'emprunter à 3 ou 4 %. Pourrons nous payer chaque mois les fonctionnaires ? Ce sera la faute du "monde de la finance", qui est notre ennemi, le président nous a prévenu...

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer