1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La CDP dément discuter avec Vivendi ou tout actionnaire de TIM
Reuters27/03/2019 à 21:39

 (Actualisé avec démenti de la CDP)
    ROME, 27 mars (Reuters) - L'établissement public italien
Cassa Depositi e Prestiti (CDP) a démenti mercredi être en
discussions avec Vivendi  VIV.PA  ou tout autre actionnaire de
Telecom Italia  TLIT.MI , réagissant ainsi à des sources qui ont
dit à Reuters que la CDP espérait obtenir une trêve entre le
groupe français et le fonds activiste américain Elliott.
     Ce dernier, qui détient plus de 9,5% du capital de Telecom
Italia, et Vivendi, premier actionnaire de l'opérateur avec une
part de 24%, s'opposent depuis plus d'un an sur la gouvernance
du groupe italien de téléphonie et la manière de relancer
l'entreprise, engluée dans une dette de 25 milliards d'euros.
    La CDP est récemment montée à près de 10% du capital de
Telecom Italia, devenant le deuxième actionnaire de l'opérateur.
    Entrée au capital de Telecom Italia en avril dernier, la
CDP, contrôlée par le Trésor italien, est devenue un acteur
important de cette bataille pour l'opérateur historique italien,
que Rome considère comme un actif stratégique.
    Elliott, qui a pris le contrôle du conseil de TIM en mai
2018, prône une scission du réseau de TIM et sa fusion avec son
concurrent Open Fiber, une idée aussi défendue par le
gouvernement italien, alors que Vivendi veut voir le groupe
conserver le contrôle de son principal actif.  
    Une nouvelle passe d'armes entre les deux groupes se profile
lors de l'assemblée générale prévue le 29 mars, au cours de
laquelle les actionnaires de TIM doivent se prononcer sur la
proposition de Vivendi de révoquer cinq des dix membres du
conseil d'administration issus de la liste d'Elliott et de les
remplacer par cinq administrateurs indépendants.  

 (Agnieszka Flak, Elvira Pollina et Stefano Bernabei, Benoit Van
Overstraeten pour le service français, édité par Matthieu
Protard)
 

Valeurs associées

MIL -2.96%
Euronext Paris -0.40%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer