Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La BPI dotée de 30 milliards d'euros

Reuters11/09/2012 à 21:53

LA BPI OPÉRATIONNELLE FIN 2012

PARIS (Reuters) - La Banque publique d'investissement, projet phare du gouvernement pour soutenir les entreprises, aura une capacité d'investissement de plus de 30 milliards d'euros, en prêts et en capital, a déclaré mardi Jean-Marc Ayrault.

Les régions "participeront pleinement à la gouvernance" de ce dispositif, qui sera opérationnel "à la fin de l'année", a précisé le Premier ministre.

"Au total, la BPI aura une capacité propre d'investissement dans le financement de l'économie de plus de 30 milliards d'euros, à la fois en prêts et en capital", a dit le chef du gouvernement, au terme d'une réunion interministérielle sur le sujet, à Matignon.

"Au delà, la banque aura vocation à mobiliser les financements privés, en intervenant aux côtés d'investisseurs privés, créant ainsi un effet de levier au bénéfice des entreprises", a-t-il ajouté dans une déclaration à la presse.

Exclusivement consacrée au financement et à l'accompagnement des PME, TPE et entreprises de taille intermédiaire, la BPI est présentée comme un outil clé pour aider les sociétés menacées de restructuration et contribuer à la réindustrialisation.

L'aide se fera par l'intermédiaire d'un "guichet unique" en région.

"Nous avons pris les décisions nécessaires pour que la BPI soit une banque efficace, une banque forte et une banque transparente", a assuré Jean-Marc Ayrault.

REGROUPEMENT DES INSTRUMENTS EXISTANTS

La création de cette banque devrait se traduire par une profonde réorganisation des différents instruments de financement public qui gravitent autour de la Caisse des dépôts et consignations.

La BPI regroupera en effet l'ensemble des instruments existants : la banque Oséo, les interventions du Fonds stratégique d'investissement en faveur des PME, la filiale de la Caisse des dépôts consacrée aux PME et le réseau Ubifrance.

La naissance de la BPI est au menu de la rencontre prévue mercredi à l'Elysée entre François Hollande et les présidents des régions françaises, en présence du Premier ministre.

Les régions défendent l'idée d'un modèle fédéral, avec des banques régionales.

Sans aller jusque là, le Premier ministre a indiqué qu'elle participeraient "pleinement à la gouvernance au plan national - la présidence du conseil d'orientation - comme au plan régional, sur le plan opérationnel".

Certains économistes ont fait part de leur scepticisme face à la concrétisation, à leur yeux précipitée, d'une promesse de campagne, sur fond de rêve de puissance des élus régionaux.

"Pourquoi s'acharner à créer, dans l'urgence, un outil dont l'utilité n'est pas évidente, dont les risques de réalisation sont considérables et qui suscite une bataille intense entre Bercy et les grands élus ?", s'interroge ainsi Elie Cohen dans un éditorial publié sur le site Telos.

Avant d'être présenté en conseil des ministres, le texte donnant naissance à la BPI devra faire l'objet d'une consultation du Conseil d'Etat et des instances européennes.

Elizabeth Pineau, avec Jean-Baptiste Vey, édité par Yves Clarisse

Mes listes

valeur

dernier

var.

ADP
176.3 -4.96%
3 -2.44%
5614.51 -0.13%
CGG
2.378 +2.50%
27.71 -1.28%
1.581 0.00%
10.35 -0.96%
14.39 -1.64%
8.02 -0.50%
1.291 0.00%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.