1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La Bourse de Tokyo finit en léger repli, Fast Retailing pèse
Reuters10/07/2015 à 08:55

LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE TOKYO

TOKYO (Reuters) - La Bourse de Tokyo a fini en léger recul, de 0,38%, vendredi, malgré la poursuite du rebond des actions chinoises, dans un marché alourdi par les pertes de Fast Retailing qui a fait état de pressions sur ses ventes pour le trimestre en cours. L'indice Nikkei a perdu 75,67 points à 19.779,83 points mais le Topix, plus large, a pris 3,66 points (+0,23%) à 1.583,55 points.

Sur l'ensemble de la semaine, les deux indices ont reculé respectivement de 3,7% et 4,15%, le début de la semaine ayant été marqué par de nouvelles et lourdes pertes sur les bourses chinoises et l'incertitude après la victoire massive du "non" au référendum en Grèce sur les propositions de ses créanciers.

Les marchés d'actions chinois poursuivent leur hausse, pour la deuxième journée de suite, après les mesures de soutien mises en place par Pékin et malgré les interrogations sur les conséquences de la récente dégringolade boursière pour la croissance économique chinoise.

"La plupart des investisseurs estiment que le pire est derrière nous", dit Isao Kubo, responsable de la stratégie chez Nissay Asset Management. "Néanmoins, le potentiel de baisse du Nikkei va jusqu'à 19.000 s'il se passe quelque chose en Chine."

Fast Retailing (Uniqlo), poids lourd de la cote et plus gros volume de transactions du Topix, a abandonné 6% malgré de bons résultats au troisième trimestre.

Le directeur financier Akeshi Okazaki a dit que le chiffre d'affaires resterait sous pression au quatrième trimestre, après une baisse de 11,7% des ventes en juin au Japon, la plus forte baisse depuis octobre 2013.

(Ayai Tomisawa, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer