1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

La Bourse de Paris vers une ouverture en repli, refroidie par le vote britannique
AFP13/03/2019 à 08:46

La Bourse de Paris devrait perdre du terrain à l'ouverture ce mercredi, digérant le rejet la veille par les députés britanniques du nouvel accord de Brexit, qui augmente la probabilité d'une sortie de l'UE sans accord pour le Royaume-Uni.

Le contrat à terme sur le CAC 40 reculait de 0,37% une quarantaine de minutes avant l'ouverture de la séance. La veille, il avait fini à l'équilibre (+0,08%) à 5.270,25 points.

Wall Street a pour sa part terminé en ordre dispersé.

"Les indices européens devraient ouvrir en baisse ce matin dans le sillage du véritable chaos qui règne actuellement au gouvernement britannique après le nouveau rejet de l'accord sur le Brexit par le Parlement", ont relevé dans une note les experts de Mirabaud Securities Genève.

"Les marchés actions européens ont eu du mal à trouver une direction cette semaine, l'attention (des investisseurs) étant principalement focalisée sur les allées et venues entre Bruxelles et Londres", a estimé pour sa part Michael Hewson, un analyste de CMC Markets.

"Hier soir le gouvernement britannique a enregistré une nouvelle défaite, quoique avec une plus faible marge que lors du premier vote" sur l'accord de Brexit, a-t-il ajouté.

Les parlementaires britanniques ont rejeté mardi soir, par 391 voix contre 242, le Traité de retrait de l'UE, malgré d'ultimes modifications annoncées lundi par Theresa May à l'issue d'une rencontre à Strasbourg avec le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker.

Les députés britanniques doivent désormais se prononcer ce mercredi, vers 19H00 GMT, sur la possibilité de sortir de l'Union européenne sans aucun accord, alors qu'il reste 16 jours avant la date prévue du divorce.

De son côté, l'Union européenne s'est dite prête à examiner une éventuelle demande de Londres de reporter le Brexit au-delà de la date prévue du 29 mars, face au risque accru d'une séparation brutale entre le Royaume-Uni et l'UE.

"Les investisseurs resteront attentifs au vote des députés sur la possibilité de sortir de l'UE sans accord et à un potentiel nouveau vote de défiance à l'encontre de Theresa May", ont complété les experts de Mirabaud Securities Genève.

Du côté des indicateurs, le marché prendra connaissance des chiffres de la production industrielle pour janvier en zone euro.

Outre-Atlantique sont également attendues les commandes de biens durables et les dépenses de construction pour janvier.

VALEURS A SUIVRE

Mersen: le fabricant d'équipements en graphite et de spécialités électriques a publié mercredi un bénéfice net part du groupe de 56,5 millions d'euros en 2018, en hausse de 50,3%, soutenu par la croissance des ventes et l'amélioration de la performance opérationnelle.

Airbus: isolés face à l'immense pression internationale, les Etats-Unis ont persisté mardi dans leur refus de se rallier à l'interdiction de vol décrétée contre le 737 MAX 8 de Boeing, concurrent d'Airbus, par de nombreux pays et compagnies aériennes, après la tragédie du vol Addis Abeba-Nairobi d'Ethiopian Airlines.

Rothschild and Co: l'entité cotée en Bourse du groupe financier Rothschild a amélioré son bénéfice net et ses revenus sur l'année 2018, grâce à la bonne tenue de son activité liée au conseil financier, mais a affiché mardi sa "prudence" pour l'exercice en cours.

Rubis: le groupe, spécialisé dans le stockage et la distribution de produits pétroliers, a annoncé mardi un bénéfice 2018 en retrait en raison d'une perte exceptionnelle liée à sa sortie d'Iran.

Maisons du monde: le distributeur de meubles et d'objets de décoration a dégagé en 2018 un bénéfice net de 60,7 millions d'euros, en baisse de 3,65%, pour un chiffre d'affaires de 1,11 milliard d'euros, en hausse de 10%, a-t-il annoncé mardi.

EDF: EDF Renouvelables, filiale de l'électricien français dédiée aux énergies renouvelables, a annoncé mardi la signature de contrats de vente d'électricité pour cinq centrales solaires en Floride, d'une capacité totale de 310 mégawatts (MW).

EssilorLuxottica: la CGT d'Essilor a fait part mardi de ses inquiétudes après des informations dans les médias faisant état d'une lutte de pouvoir persistante entre les camps français et italien au sommet du nouveau groupe fusionné EssilorLuxottica, géant mondial de l'optique.

Haulotte Group: le constructeur français de nacelles élévatrices a enregistré un bénéfice net en hausse de 35% en 2018, à 23,9 millions d'euros, tiré notamment par la cession de son activité de location en Italie.

Safran: le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a reconnu mardi que la France devait réaliser d'"importants efforts" pour faciliter l'installation d'usines, et promis au groupe Safran une réponse sous 15 jours à ses demandes pour s'implanter à Bordeaux.

GL Events: la société spécialisée dans l'organisation de salons et la logistique des grands événements a accru ses bénéfices de 20,3% en 2018, conformément à la promesse faite aux marchés d'une "amélioration sensible" de sa rentabilité.

Adocia: le groupe pharmaceutique, spécialisé dans le traitement du diabète, est revenu "dans le vert" en 2018, grâce aux fonds apportés par son nouveau partenaire chinois.

TFF Group: le fabricant de tonneaux (ex-Tonnellerie François Frères) a annoncé mardi une croissance en flèche de ses ventes au troisième trimestre de son exercice décalé 2018-19, avec une progression de plus de 20%, imputable aux spiritueux comme aux vins.

jra/tq/mcj

Valeurs associées

Euronext Amsterdam -2.96%
Euronext Paris -4.18%
Euronext Paris -3.34%
EDF
Euronext Paris -0.87%
Euronext Paris -0.16%
Euronext Paris -0.45%
Euronext Paris -3.46%
Euronext Paris -3.22%
Euronext Paris -0.13%
Euronext Paris -2.29%
Euronext Paris -100.00%
Euronext Paris -2.36%
Euronext Paris 0.00%
NYSE -2.73%
Afficher toutes les valeurs associées Réduire

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • ccondem1
    13 mars09:08

    +0,06% ! Ils sont très refroidis. Quelle mascarade

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer