Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

La Bourse de Paris termine en hausse, toujours sensible à la politique française
information fournie par AFP 24/06/2024 à 18:22

La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris ( AFP / ERIC PIERMONT )

La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris ( AFP / ERIC PIERMONT )

La Bourse de Paris a terminé en nette hausse de 1,03% lundi, tentant de rattraper les pertes qui ont suivi la dissolution surprise de l'Assemblée nationale, dans un paysage où les évolutions politiques restent encore au premier plan.

L'indice vedette CAC 40 a gagné 78,32 points à 7.706,89 points. La semaine dernière, le CAC 40 a avancé de 1,67%, sans parvenir à compenser sa chute de plus de 6% la semaine qui a suivi l'annonce de la dissolution de l'Assemblée nationale décidée par Emmanuel Macron au soir des élections européennes.

"Les valeurs bancaires sont celles qui permettent à l'indice de rebondir. C'est le segment qui a le plus souffert des annonces politiques", a commenté Alexandre Baradez, chef analyste d'IG France.

BNP Paribas a avancé de 3,27% à 61,27 euros, Société Générale de 2,06% à 22,56 euros et Crédit Agricole de 2,00% à 13,29 euros.

"Les taux se sont resserrés aussi et c'est de nature à soutenir les actions", a-t-il ajouté.

Sur le marché obligataire, l'écart entre le taux allemand et le taux français, qui illustre la confiance des investisseurs en la France, s'est stabilisé après avoir connu son pic en clôture depuis 2012 vendredi.

Le taux français à 10 ans, l'échéance qui fait référence, a légèrement baissé à 3,18% contre 3,21% en clôture vendredi. Le taux allemand est à 2,42% contre 2,41%.

L'attention des investisseurs reste tournée vers les développements politiques en France alors que le premier tour des élections législatives approche, mais plusieurs événements seront aussi surveillés.

Les investisseurs regarderont aussi attentivement le débat en amont des législatives au Royaume-Uni, ainsi que celui entre les deux principaux candidats à l'élection présidentielle américaine jeudi.

Par ailleurs, "il y aura quelques déclarations de membres de la Banque centrale européenne cette semaine, mais on ne s'attend pas à ce que cela change le point de vue sur la macroéconomie européenne. Côté américain, il y aura en fin de semaine les chiffres d'inflation avec la publication de l'indice PCE", a détaillé Alexandre Baradez.

Muddy Waters entraîne Eurofins

L'action de l'entreprise d'analyse de produits pharmaceutiques, alimentaires et de matériaux Eurofins Scientific a chuté de 16,15% à 44,22 euros, après un communiqué du fonds à de ventes à découvert Muddy Waters critiquant le groupe.

"La confusion" et "les contradictions inhérentes à ses finances et à ses opérations" rendent l'entreprise "optimisée à la malversation" selon Muddy Waters dans un communiqué rendu public juste après l'ouverture de la Bourse de Paris.

Euronext CAC40

0 commentaire

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.