1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La Bourse de Paris rebondit fortement (+8,39%)
AFP24/03/2020 à 18:42

L'indice CAC 40 de la Bourse de Paris a fortement rebondi mardi, clôturant en hausse de 8,39% à 4.242,70 points. ( AFP / ERIC PIERMONT )

La Bourse de Paris a décidé d'aller fermement de l'avant mardi (+8,39%), accueillant finalement avec optimisme le plan de relance annoncé la veille par la Réserve fédérale américaine (Fed) ainsi que les dernières nouvelles sur le front sanitaire.

L'indice CAC 40 a pris 328,39 points à 4.242,70 points. La veille, il avait fini en baisse de 3,32%.

"Le marché est impressionné par l'ensemble des mesures qui sont prises à la fois par les banques centrales et par les gouvernements en matière fiscale et attend notamment" d'en savoir plus sur le plan de soutien à l'économie américaine, actuellement débattu "entre les deux chambres aux États-Unis", a analysé Daniel Larrouturou, gérant actions de Dôm Finance, interrogé par l' AFP.

La Banque centrale américaine a annoncé lundi une nouvelle salve de mesures - dont l'achat illimité d'obligations ainsi que divers mécanismes d'aide directe aux entreprises, y compris les PME - pour préserver la première économie du monde des conséquences de la pandémie de Covid-19.

Toujours aux États-Unis, les sénateurs se montraient "optimistes" sur la possibilité de parvenir enfin mardi à un accord sur un plan majeur de relance de la première économie mondiale, après des négociations intenses avec le gouvernement de Donald Trump qui appelait à l'approuver au plus vite.

La Banque d'Angleterre a, elle, annoncé ce mardi l'activation d'un plan pour faciliter l'accès à des livres sterling pour les marchés.

Le marché a également profité d'une "appréciation un peu moins pessimiste de la situation sanitaire" de la part des investisseurs, selon M. Larrouturou, alors que l'Italie, mise à genoux par le fléau du coronavirus, a enregistré lundi, pour le deuxième jour de suite, une baisse du nombre de morts et de nouveaux cas positifs.

Cette baisse alimentait l'espoir prudent d'un ralentissement de la pandémie, même si la péninsule a passé la barre des 6.000 morts.

- CNP Assurances en tête du CAC -

Alors que plus d'un tiers de la population mondiale est appelée à se confiner avec un bilan qui dépasse les 16.000 morts, une nouvelle positive est également venue de Chine: les habitants du Hubei (centre du pays) considérés comme sains pourront se déplacer librement dès mercredi et ceux de Wuhan, ville au cœur de l'épidémie et placée sous cloche depuis fin janvier, à partir du 8 avril.

Après avoir fortement baissé au cours des dernières séances, le marché parisien a aussi profité d'un rebond technique. "Après les fortes baisses, il y a toujours des rebonds violents", fait remarquer M. Larrouturou.

Du côté d'un traitement potentiel, Donald Trump a de nouveau vanté lundi les mérites de l'antipaludéen chloroquine, qui pourrait selon lui "vraiment changer la donne" dans la lutte contre le coronavirus. La France a autorisé pour sa part son utilisation pour les malades souffrant de "formes graves" de la maladie.

Sur le terrain des valeurs, CNP Assurances a pris la tête du CAC 40, avec un bond de 22,34% à 8,27 euros, suivi par Safran (+20,93% à 68,98 euros) et Scor (+19,82% à 23,12 euros).

Pernod Ricard a également profité de la remontée générale (+3,61% à 127,65 euros), en dépit de l'annonce d'une chute attendue de son bénéfice d'exploitation annuel à cause de la crise du coronavirus, qui bloque les voyages et force les lieux de consommation à fermer.

Eiffage a pour sa part gagné 10,10% à 60,38 euros, alors que le groupe présent à la fois dans le BTP et la gestion de concessions a revu mardi à la baisse ses prévisions pour l'exercice en cours, tablant désormais sur un recul de ses résultats à cause de la crise du coronavirus.

as/vac/LyS

Valeurs associées

Euronext Amsterdam -20.21%
Euronext Paris -1.07%
Euronext Paris +1.03%
Euronext Paris -2.64%
Euronext Paris -0.81%
Euronext Paris -9.21%
Euronext Paris -1.39%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer