Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

La Bourse de Paris progresse légèrement, Londres et New York fermées
information fournie par AFP 27/05/2024 à 18:36

La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris ( AFP / ERIC PIERMONT )

La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris ( AFP / ERIC PIERMONT )

La Bourse de Paris a progressé de 0,46% lundi, aidée par des déclarations de banquiers centraux ainsi que l'absence des investisseurs américains et britanniques, qui a pu exacerber le mouvement de hausse de l'indice parisien vedette.

Le CAC 40 a gagné 37,52 points à 8.132,49 points. Vendredi, il avait cédé 0,09%, amenant son repli sur l'ensemble de la semaine à 0,89%.

La cote parisienne a enregistré un montant très faible de volume d'échanges au cours de la séance. Les Bourses de New York et de Londres sont fermées lundi en raison d'un jour férié, "donc tous les mouvements sont amplifiés", souligne Aurélien Buffault, gérant obligataire chez Delubac AM.

L'absence de nombreux investisseurs peut en effet exacerber les variations. Par exemple, pour vendre une action, il y aura moins d'acheteurs que d'habitude sur le marché et il faudra parfois abaisser le prix proposé. Et inversement en cas d'achat, il peut être nécessaire de monter le prix acceptable pour trouver une contrepartie.

"Des déclarations de banquiers centraux européens indiquant qu'un deuxième mouvement (de baisse des taux, NDLR) en juillet de la part de la Banque centrale européenne" n'est pas exclu "amplifient les mouvements des taux européens", en baisse lundi, commente Aurélien Buffault.

Sur le marché obligataire, le taux d'intérêt de l'emprunt de l'Etat français à 10 ans atteignait 3,01% vers 18H00, après avoir terminé à 3,06% vendredi. Celui de l'Allemagne à même échéance a aussi baissé à 2,55%, contre 2,58% vendredi.

Une première baisse des taux directeurs de la BCE en juin est déjà quasiment actée par les marchés, mais la question de leur évolution dans les mois qui suivront n'est pas encore tranchée.

Le chef économiste de la BCE Philip Lane a lui estimé lundi lors d'un discours à Dublin que "le rythme futur des baisses de taux sera plus lent en cas de surprise à la hausse de l'inflation sous-jacente" - qui exclut les prix volatils de l'énergie et de l'alimentation - et du "niveau de la demande". Et inversement en cas de surprise à la baisse.

Cette semaine seront publiés les chiffres d'inflation des pays de la zone euro, avant la réunion du 6 juin de la BCE, qui devrait annoncer une première baisse de ses taux directeurs depuis le début de son cycle de resserrement monétaire entamé en 2022.

Au rayon des données macroéconomiques publiées lundi, le moral des entrepreneurs allemands stagne en mai, après trois hausses consécutives selon l'institut économique allemand IFO, illustrant la laborieuse reprise de l'activité dans la première économie européenne.

Alstom: désendettement sur les rails

Le constructeur ferroviaire Alstom a progressé de 5,56% à 19,74 euros après le lancement lundi de son augmentation de capital pour un montant total d'un milliard d'euros, "dernière étape du plan de désendettement" de deux milliards d'euros annoncé par l'entreprise début mai afin de rétablir ses comptes.

Contrat pour Thalès

L'opérateur japonais SKY Perfect JSAT a commandé à Thales Alenia Space un satellite géostationnaire "numérique et reconfigurable en orbite", une bonne nouvelle pour le fabricant européen fragilisé par les mutations du marché des satellites de télécommunications. L'action de Thales a pris de 0,48% à 167 euros.

Euronext CAC40

Valeurs associées

16.11 EUR Euronext Paris +0.62%
89.95 EUR Euronext Paris +0.90%
153.05 EUR Euronext Paris +0.66%

0 commentaire

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.