1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La Bourse de Paris poursuit sur sa lancée (+0,66%)
AFP11/04/2019 à 18:12

La Bourse de Paris a signé un nouveau record annuel jeudi (+0,66%), tirée notamment par les bonnes performances de LVMH, au lendemain d'une réunion de la BCE dont le message toujours aussi accommodant a contribué à conforter l'optimisme des investisseurs.

L'indice CAC 40 a gagné 35,84 points à 5.485,72 points, après être monté jusqu'à 5.498,89 points, au plus haut depuis le 3 octobre 2018, dans un volume d'échanges modéré de 3,4 milliards d'euros. La veille, il avait terminé en légère hausse (+0,25%).

La cote parisienne a ouvert en hausse avant d'osciller brièvement autour de l'équilibre, puis de reprendre sa marche ascendante.

"Nous poursuivons lentement mais sûrement le mouvement de hausse qui a été activé depuis le début de l'année", a commenté auprès de l'AFP Andrea Tuéni, analyste chez Saxo Banque.

"Certes, nous avons un abaissement des prévisions de croissance mondiale et une inquiétude assez généralisée sur la situation économique mondiale mais, en parallèle, des banques centrales qui réagissent en modifiant un peu leurs politiques monétaires", a-t-il ajouté.

Le président de la BCE, Mario Draghi, a de nouveau évoqué mercredi les "risques" susceptibles d'abaisser la conjoncture économique en zone euro, tout en indiquant que l'institution disposait des outils nécessaires pour aider, en cas de besoin, l'économie européenne.

La majorité des membres de la Fed ont eux aussi jugé que les perspectives de l'économie américaine et les risques, notamment liés à l'international, justifiaient de laisser les taux directeurs inchangés jusqu'à la fin de l'année, selon le compte-rendu de la dernière réunion monétaire de la banque centrale américaine.

"Les marchés intègrent aujourd'hui énormément de bonnes nouvelles potentielles, je ne suis pas sûre que toutes se réaliseront ou se réaliseront avec la même rapidité que ce qu'ils escomptent", a néanmoins tempéré Vincent Juvyns, un stratégiste de JPMorgan AM, à l'occasion d'une rencontre avec des journalistes.

Sur le Brexit, "le marché a quasiment capitulé à réagir à toute actualité", a encore observé M. Tuéni.

La Première ministre britannique Theresa May a exhorté jeudi les députés à soutenir l'élaboration d'un compromis transpartisan pour permettre au Royaume-Uni de quitter l'UE avant les élections européennes de mai, au lendemain d'un nouveau report de la date du Brexit pouvant aller jusqu'au 31 octobre 2019.

En matière d'indicateurs, la hausse des prix à la consommation a ralenti à 1,1% sur un an en France au mois de mars, et à 1,3% en Allemagne.

Les demandes hebdomadaires d'allocations chômage aux Etats-Unis ont continué de reculer, retombant à leur plus bas niveau depuis fin 1969.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer