1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La Bourse de Paris marque une pause à mi-séance (-0,27%)
AFP20/01/2020 à 14:07

Salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, à La Défense, le 27 avril 2018 ( AFP / ERIC PIERMONT )

La Bourse de Paris marquait une pause lundi à la mi-journée (-0,27%) en l'absence à la fois de nouvelles sur le plan macroéconomique et des investisseurs américains sur les marchés pour cause de jour férié aux Etats-Unis.

A 13H45 (12H45 GMT), l'indice cédait 16,4 points à 6.084,30 points. Vendredi, il avait fini en nette hausse (+1,02%).

La cote parisienne est restée en léger repli depuis l'ouverture.

Wall Street se préparait de son côté à ouvrir sans changement. Le contrat à terme sur l'indice vedette Dow Jones Industrial Average cédait 0,01%, l'indice élargi S&P 500 0,06% et le Nasdaq, à forte coloration technologique 0,05%.

"Les marchés européens sont marginalement en baisse du fait d'absence de nouvelles économiques majeures susceptibles de susciter l'intérêt des investisseurs. Les actions étaient en position de force la semaine dernière et un léger repli ne représente donc pas une grande surprise", note David Madden, analyste pour CMC Markets.

Les Bourses avaient affiché un optimisme débordant vendredi après des statistiques chinoises et américaines rassurantes, notamment concernant la production industrielle en Chine qui est repartie à la hausse le mois dernier à 6,9% sur un an mais aussi l'immobilier aux Etats-Unis.

"La séance en Europe a tendance à être calme dans la mesure où les volumes et la volatilité sont faibles en raison d'un jour férié aux Etats-Unis", observe M. Madden.

Les marchés américains étaient fermés lundi pour le Martin Luther King Day.

"Outre le manque d'investisseurs américains sur les marchés, le ton plus calme d'aujourd'hui s'explique également par le fait que les opérateurs européens ont digéré la signature de l'accord commercial initial ainsi que la récente série de données rassurantes provenant des États-Unis et de la Chine", observe Pierre Veyret, analyste chez ActivTrades.

Dans ce contexte de relâche, les prix du pétrole étaient en hausse lundi en cours d'échanges européens, portés par les risques pesant sur l'offre mondiale d'or noir à la suite du blocage des principaux terminaux pétroliers de l'est du territoire libyen.

Les investisseurs vont continuer à analyser les résultats d'entreprises cette semaine et scruter jeudi l'intervention de Christine Lagarde qui devrait préciser les contours de sa revue stratégique de politique monétaire dans le cadre de la première réunion de la Banque centrale européenne de 2020. 

- Air France-KLM accuse le coup -

Air France-KLM (-4,79% à 9,42 euros) enregistrait la plus forte baisse de l'indice SBF 120 après un abaissement de recommandation à "neutre" par Davy Research, qui estime que la restructuration engagée par le groupe va peser sur les résultats à court terme.

Airbus profitait (+0,73% à 137,78 euros) d'un accord avec le loueur d'avions China Aircraft Leasing Company (CALC) portant sur l'acquisition de 40 avions A321neo supplémentaires, d'une valeur d'au moins 5,2 milliards de dollars au prix catalogue.

Total bénéficiait (+0,41% à 48,71euros) pour sa part de l'annonce de la signature avec le Qatar d'un accord de 470 millions de dollars pour la construction de sa première centrale solaire par une coentreprise incluant le géant français de l'énergie.

Marie Brizard Wine and Spirits (MBWS) prenait 1,25% à 1,62 euro, porté par l'annonce d'une avance de trésorerie reçue de son actionnaire majoritaire Cofepp et prévue dans un accord conclu fin 2019 pour assurer ses besoins de liquidités.

Parmi les valeurs dans le rouge, Lagardère reculait de 1,59% à 19,21 euros, pénalisé par une baisse de recommandation sur le titre par Goldman Sachs à "neutre" contre "acheter". 

Legrand (-0,84% à 73,18 euros) pâtissait lui aussi d'une baisse de recommandation par Deutsche Bank à "conserver" contre "acheter".

Vinci s'effritait de 0,20% à 102,20 euros bien que sa filiale de gestion aéroportuaire Vinci Airports ait accueilli l'an dernier 255 millions de passagers, un chiffre en hausse de 5,7%, dans les aéroports qu'il gère dans 12 pays.

Euronext CAC40

pan/ak/eb

Valeurs associées

Euronext Amsterdam -33.17%
Euronext Paris -0.08%
Euronext Paris +0.05%
Euronext Paris -0.09%
Euronext Paris -0.12%
Euronext Paris -1.02%
Euronext Paris -0.44%
Euronext Paris -1.52%
Euronext Paris -1.13%
XETRA -2.01%
NYSE -0.53%
Afficher toutes les valeurs associées Réduire

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer