1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La Bourse de Paris engluée dans la prudence à mi-séance (-0,14%)
AFP25/06/2019 à 14:18

La Bourse de Paris patinait mardi à mi-séance (-0,14%), les investisseurs adoptant une attitude prudente en attendant d'en savoir plus sur l'évolution du différend commercial sino-américain en fin de semaine à l'occasion du G20.

A 13H50 (11H50 GMT), l'indice CAC 40 perdait 7,74 points à 5.514,22 points, dans un volume d'échanges de 1,05 milliard d'euros. La veille, il avait fini sur un léger repli (-0,12%) à 5.521,71 points.

Depuis l'ouverture, la cote parisienne est restée en zone négative.

Wall Street s'apprêtait de son côté à ouvrir en baisse. Le contrat à terme sur l'indice vedette Dow Jones Industrial Average perdait 0,07%, l'indice élargi S&P 500 reculait de 0,12% % et le Nasdaq, à forte coloration technologique, se repliait de 0,21%.

"L'incapacité des marchés américains de capitaliser sur les gains de la semaine dernière semble avoir provoqué des prises de bénéfices sur les marchés asiatiques et européens aujourd'hui, dans un contexte de tensions accrues entre les Etats-Unis et l'Iran (...)", indique Michael Hewson, analyste chez CMC Markets.

L'Iran a accusé mardi les Etats-Unis d'avoir coupé de façon "permanente" la voie de la diplomatie et de mentir sur son intention de négocier, au lendemain de l'annonce de nouvelles sanctions américaines visant cette fois de hauts dirigeants iraniens dont le guide suprême.

La Chine a appelé mardi les Etats-Unis et l'Iran à "garder leur sang-froid et leur retenue", au lendemain de l'appel du Conseil de sécurité de l'ONU "au dialogue" et à la fin des tensions dans le Golfe qui font craindre un embrasement.

Autre dossier chaud, en attendant que Donald Trump et Xi Jinping se réunissent samedi en marge du sommet du G20 à Osaka (Japon), les principaux négociateurs chinois et américains pour le commerce ont eu lundi un entretien téléphonique.

L'enjeu de la rencontre est élevé: Donald Trump menace d'imposer des droits de douane supplémentaires sur la totalité des exportations de Pékin si aucun accord avec la Chine n'est trouvé à Osaka. Quelque 300 milliards de dollars de produits chinois importés chaque année aux Etats-Unis sont dans le collimateur.

"Heureusement, il n'y a pas que la politique et l'OPA amicale de Capgemini sur Altran nous rappelle qu'il se passe toujours quelque chose du côté des marchés", observe pour sa part Franklin Pichard, directeur général de Kiplink Finance.

Côté macro-économique, l'agenda sera essentiellement américain, avec l'indice de confiance des consommateurs pour avril (Conference Board) et une intervention du président de la Réserve Fédérale américaine Jerome Powell prévue à New York.

Les investisseurs seront particulièrement attentifs à ses propos qui pourraient confirmer la possibilité d'une baisse des taux lors de la prochaine réunion monétaire de la Fed prévue fin juillet.

Capgemini portée par l'OPA sur Altran

L'action Capgemini bondissait de 5,88% à 109,80 euros tandis que celle d'Altran (+21,40% à 13,92 euros) s'alignait sur le prix de l'offre annoncée à 14 euros par action pour créer un géant informatique de 17 milliards d'euros de chiffre d'affaires annuel.

Iliad était pénalisée (-5,31% à 94,14 euros) par une baisse de recommandation sur le titre par Berenberg.

Carrefour reculait de 3,55% à 16,43 euros, à la suite de la dégradation par Fitch de sa note de crédit à "BBB" contre "BBB+".

SMCP s'arrogeait 2,94% à 13,32 euros, après l'annonce de "négociations exclusives" en vue d'acquérir la totalité de la maison De Fursac, afin de se renforcer sur le marché de l'homme.

Renault cédait 1,17% à 54,94 euros. Le patron de Nissan a entrouvert mardi la porte aux discussions sur la structure de l'alliance avec Renault lors d'une assemblée générale d'actionnaires tendue.

Gecina perdait 1,19% à 132,90 euros à la suite d'une promesse de vente de son portefeuille d'hôtels au fonds d'investissement Angelo Gordon, pour une valorisation "hors droits" de 181 millions d'euros.

Dans le secteur des biotechs, Genfit gagnait 2,12% à 18,29 euros, porté par l'annonce d'un gros accord de licence en Chine pour son candidat-médicament phare Elafibranor.

Deinove avançait de 5,03% à 1,21 euro profitant d'un test réussi d'un antibiotique en développement lors d'essais in vitro.

Erytech Pharma gagnait 2,64% à 6,23 euros, à la suite d'un accord avec l'américain SQZ Biotechnologies, qui pourra lui rapporter jusqu'à 57 millions de dollars.

pan/ef/eb

Valeurs associées

Tradegate +3.17%
Euronext Amsterdam -22.66%
Euronext Paris +0.53%
Euronext Paris +1.42%
Euronext Paris +0.14%
Euronext Paris +0.62%
Euronext Paris +0.43%
Euronext Paris -2.40%
Euronext Paris +5.25%
Euronext Paris -2.64%
Euronext Paris -0.39%
Euronext Paris -0.62%
Euronext Paris +1.04%
Afficher toutes les valeurs associées Réduire

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer