1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La Bourse de Paris attendue stable à l'ouverture
AFP14/11/2019 à 08:38

La Bourse de Paris se préparait à ouvrir sans direction jeudi matin, digérant un discours sans surprise du président de la Fed la veille et toujours à l'affût de nouveaux développements sur le front commercial.

Le contrat à terme sur le CAC 40 cédait 0,08% une quarantaine de minutes avant l'ouverture de la séance. La veille, il avait fini en repli de 0,21% à 5.907,09 points.

Wall Street a pour sa part terminé en ordre dispersé mercredi.

"Les indices européens devraient ouvrir sans tendance ce matin au lendemain de l'audition de Jerome Powell devant le Congrès américain", ont estimé dans une note les experts de Mirabaud Securities Genève.

Le président de la banque centrale américaine "a confirmé qu'il était +à l'aise+ avec le niveau des taux d'intérêt et que l'économie américaine était toujours en expansion", ont-ils complété.

M. Powell a confirmé une pause sur les taux d'intérêt "tant que les informations sur l'économie restent en ligne avec notre prévision d'une croissance économique modérée, d'un marché de l'emploi fort et d'une inflation proche de notre objectif de 2%".

"Les gains sur les marchés boursiers ces dernières semaines sont le résultat d'un dénouement particulier, à savoir que les Etats-Unis et la Chine parviennent à une forme de dégel concernant leurs relations commerciales", a relevé dans une note Michael Hewson, un analyste de CMC Markets.

Mais "l'évocation d'une réduction progressive des taxes douanières au cours des derniers jours", qui a permis aux marchés actions de signer de nouveaux plus hauts des deux côtés de l'Atlantique, "semble avoir laissé la place à la prise de conscience qu'un accord pourrait être un peu plus éloigné que ce que l'on pensait originellement", a-t-il ajouté.

Mardi, le président américain Donald Trump est resté vague sur la résolution de ce conflit, évoquant un accord "bientôt" tout en se disant prêt à imposer de nouveaux tarifs douaniers.

Pour ce qui concerne l'automobile, M. Trump a affirmé mercredi qu'il dévoilerait prochainement sa décision sur les tarifs douaniers dans ce secteur, l'Europe étant particulièrement exposée, alors que des sources industrielles évoquent un possible report.

Du côté des indicateurs, la production industrielle comme les ventes de détail ont ralenti le mois dernier en Chine tandis que l'investissement tombait au plus bas depuis au moins 21 ans, sur fond de guerre commerciale avec les Etats-Unis.

L'Allemagne a en revanche échappé jeudi à une entrée officielle en récession, son produit intérieur brut progressant de 0,1% au troisième trimestre par rapport au trimestre précédent.

Les chiffres définitifs de l'inflation pour octobre en France sont également à l'agenda, tout comme la deuxième estimation de la croissance au troisième trimestre pour la zone euro.

Aux Etats-Unis, les prix à la production du mois dernier complèteront l'agenda.

VALEURS A SUIVRE

EDF: le groupe a réalisé sur les neuf premiers mois de l'année un chiffre d'affaires en hausse de 3,4% à 50,94 milliards d'euros, porté par les activités de production et commercialisation en France.

EDF a en outre annoncé jeudi prévoir un redémarrage progressif des réacteurs de la centrale nucléaire de Cruas (Ardèche), arrêtée pour des contrôles à la suite d'un séisme dans la région, durant la première quinzaine du mois de décembre. Cela conduit l'électricien à revoir une nouvelle fois à la baisse sa perspective de production nucléaire pour l'année.

Bouygues: le géant français de la construction et des télécoms a vu son bénéfice net se redresser au troisième trimestre, porté par ses deux principales branches d'activité, et a confirmé son objectif d'améliorer sa rentabilité sur toute l'année.

Sa filiale Bouygues Telecom a quant à elle réalisé un chiffre d'affaires de 4,43 milliards d'euros sur les neuf premiers mois de l'exercice, en progression de 12,5%.

ArcelorMittal: le groupe européen devra continuer de gérer le site sidérurgique d'Ilva à Tarente (sud) jusqu'en mai 2020, quand la justice italienne se prononcera sur sa demande d'annulation de son rachat, a indiqué un responsable industriel local mercredi.

Axa: la compagnie d'assurances française a annoncé mercredi soir avoir retiré 3,1 milliards de dollars (près de 2,9 milliards d'euros) de la cession du solde d'actions qu'il lui restait dans sa filiale américaine de services financiers Axa Equitable Holdings (EQH), vendus à Goldman Sachs.

jra/tq/spi

Valeurs associées

Euronext Amsterdam -22.05%
AXA
Euronext Paris -0.20%
EDF
Euronext Paris -0.66%
Euronext Paris +0.54%
Euronext Paris -0.29%
Euronext Paris 0.00%
Euronext Paris -4.36%
NYSE -1.20%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer