1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La Bourse de Paris attendue en petite forme
AFP20/05/2019 à 08:51

La Bourse de Paris devrait légèrement baisser à l'ouverture ce lundi, dans le sillage de la clôture de Wall Street vendredi, à l'orée d'une semaine qui sera de nouveau placée sous le signe des tensions commerciales sino-américaines, mais également des élections européennes.

Le contrat à terme sur le CAC 40 lâchait 0,12% une quarantaine de minutes avant l'ouverture de la séance. Vendredi, il avait fini en léger repli de 0,18% à 5.438,23 points.

Wall Street a pour sa part également terminé en recul vendredi.

"Les indices européens devraient ouvrir en légère baisse ce matin, dans le sillage du décrochage des marchés américains en deuxième partie de séance vendredi suite à des informations de presse laissant entendre que les relations commerciales entre Washington et Pékin seraient au point mort", ont estimé dans une note les experts de Mirabaud Securities Genève.

"Les fluctuations des marchés boursiers la semaine dernière ont été principalement liées à un changement de ton important quant à l'orientation des discussions commerciales entre la Chine et les Etats-Unis, un changement qui n'a pas été positif", a rappelé pour sa part dans une note Michael Hewson, un analyste de CMC Markets.

"La décision de bloquer réellement à Huawei, le géant chinois des télécommunications, l'accès aux marchés américains, semble avoir mis à mal la perspective de tout progrès supplémentaire dans les pourparlers d'ici à une possible réunion entre les présidents Trump et Xi lors du prochain G20, qui se tiendra fin juin", a-t-il complété.

Le fondateur de Huawei a affirmé samedi à la presse japonaise que son groupe était prêt à affronter la pression de Washington et allait réduire sa dépendance aux composants américains.

En pleines tensions commerciales avec Pékin, le ministère américain du Commerce a placé mercredi Huawei sur une liste d'entreprises suspectes auprès desquelles les groupes américains ne peuvent fournir d'équipements qu'après avoir obtenu un feu vert des autorités.

Et Google a indiqué dimanche commencer à suspendre ses relations avec le fabricant chinois.

De son côté, la Chambre de commerce européenne en Chine a estimé que les entreprises de l'UE étaient "prises entre deux feux" avec la guerre commerciale Chine-USA, qui nuit à l'environnement économique et aux exportations vers les Etats-Unis.

Sur le front du Brexit, la Première ministre britannique Theresa May a indiqué dimanche qu'elle se préparait à faire une "offre audacieuse" aux élus, dans une dernière tentative pour leur faire accepter son accord de sortie de l'Union européenne.

Du côté des indicateurs, l'agenda sera particulièrement dégarni ce lundi mais les statistiques s'étofferont au fil de la semaine, qui s'achèvera par les élections européennes.

Le vote, organisé du 23 au 26 mai, pourrait être marqué, comme en 2014, par une forte abstention et une poussée des anti-européens.

VALEURS A SUIVRE

Thales: le patron du groupe plaide pour faire de l'Europe le champion dans le domaine des capteurs quantiques, qui utilisent les propriétés de la matière pour développer des instruments de mesure et ouvrent de larges champs d'application dans l'industrie, l'environnement ou la santé.

Air France: entre 200 et 500 sans-papiers se revendiquant comme des "gilets noirs" ont occupé dimanche le terminal 2F de l'aéroport de Roissy pour dénoncer "la collaboration d'Air France" dans les expulsions, a-t-on appris auprès des deux collectifs organisateurs et de source aéroportuaire.

Boiron: la Haute Autorité de Santé (HAS) a émis une recommandation "défavorable" au maintien du remboursement des produits homéopathiques par l'assurance maladie, dans un avis préliminaire d'évaluation, a annoncé vendredi le fabricant Boiron, confirmant des informations de presse.

jra/tq/nth

Valeurs associées

Euronext Amsterdam -14.53%
Euronext Paris -2.09%
Euronext Paris -1.42%
Euronext Paris -3.63%
Euronext Paris -0.99%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

10.295 -0.87%
1.1265 0.00%
62.02 +1.09%
21.235 -1.14%
47.25 +0.57%

Les Risques en Bourse

Fermer