Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La Bourse d'Athènes clôture à -9,24%, les banques perdent jusqu'à 29%

Boursorama28/01/2015 à 17:51

Les valeurs bancaires grecques chutent tr�s lourdement à cause de la dette souveraine qu'elles supportent.

L'inquiétude gagne de plus en plus les investisseurs positionnés sur le marché grec. Après déjà deux séances de baisse en début de semaine avec -3,20% lundi et -3,69% mardi, la Bourse grecque clôturait mercredi 28 janvier à 16h05 sur une chute de 9,24%.

Le relatif calme des investisseurs aura duré peu de temps. Lundi, l'annonce de la victoire de Syriza avait provoqué peu d'inquiétudes sur les marchés. Pour beaucoup, les leviers politiques et économiques d'Alexis Tsipras semblaient encore limités. Néanmoins, le nouveau gouvernement grec formé mardi semble bien décidé à ne pas rembourser la dette du pays et à remettre en cause les précédentes politiques menées en Grèce.

Massacre des valeurs bancaires

Le mouvement de vente sur les valeurs bancaires n'a cessé de s'accentuer dans des proportions exceptionnelles mercredi 28 janvier en cours de séance. Depuis le début de la semaine, le secteur bancaire grec subit un véritable krach boursier. L'explication est simple : les banques grecques détiennent une part importante de la dette souveraine du pays, et pourraient subir de très lourdes pertes alors qu'une restructuration de la dette grecque semble désormais plus qu'envisageable.

Les quatre grandes banques de l'Athex chutaient ainsi très lourdement à la clôture de la Bourse grecque (16h05 heure française). Eurobank perdait ainsi 25,93% de sa valeur mercredi, Alpha Bank perdait 26,76%, la Banque nationale (Ethniki Trapeza) chutait de 25,75%, et surtout la Banque du Pirée (Piraeus Bank/Trapeza Piraios) chutait de 29,26% en clôture. La panique semblait généralisée.

Mardi déjà, les mêmes banques avaient subi une chute très importante, reculant toutes de plus de 11%, Alpha Bank s'effondrant même déjà de 20%. Cette dernière a dépassé ses plus bas de 2012 alors que l'Etat grec avait déjà dû faire défaut sur une partie de sa dette.

44 valeurs en baisse, 1 en hausse

Autre valeur du secteur financier, Marfin Investment Group perdait 10,40% à la clôture. Dans le secteur du tourisme, la compagnie aérienne Aegean Airlines perdait 8,22% tandis que la compagnie de ferries Anek Lines perdait 14,77%. Le conglomérat Fourlis, appartenant à l'une des plus grandes familles d'investisseurs du pays, se contractait de 5,54%. Jumbo, l'une des plus grandes chaînes de magasins grecs vendant principalement des biens importés de Chine, limitait la casse en ne perdant que 1,34%. La valeur était parvenue à se maintenir en hausse en cours de journée avant de passer dans le rouge. La compagnie Opap, organisatrice de jeux de loterie, perdait quant à elle 11,60%.

Une seule valeur de l'indice s'affichait en hausse à la clôture : Plaisio Computers, qui parvenait à s'apprécier de 1,07% malgré le très fort mouvement baissier.

Pas de contagion en Europe

La grande nouveauté depuis la semaine dernière est l'absence quasi-totale de contagion des inquiétudes grecques sur les autres places européennes. Les grands indices européens évoluaient ainsi dans le calme mercredi en milieu de séance : le CAC40 perdait environ 0,40% à 16h45, tandis que le Dax allemand gagnait même 0,4%. Il y a encore un mois, un tel krach des valeurs bancaires grecques aurait probablement entraîné les places européennes dans une chute beaucoup plus marquée.

Il semblerait ainsi que la confirmation du plan de « quantitative easing » annoncé par la BCE jeudi 22 janvier a permis de créer des « portes coupe-feu » entre les différentes places du Vieux continent. Ce constat reste plutôt étonnant alors que la France et l'Allemagne pourraient elles aussi subir prochainement des pertes sur la dette grecque qu'elles possèdent.

X.Bargue

Mes listes

valeur

dernier

var.

5565.85 -1.32%
153.5 -2.91%
12.45 -0.40%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.