Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

La BoJ desserre l'étau sur les rendements, n'achètera des actifs risqués que quand nécessaire
information fournie par Reuters19/03/2021 à 07:01

(Corrige le titre)

par Leika Kihara et Tetsushi Kajimoto

TOKYO, 19 mars (Reuters) - La Banque du Japon (BoJ) a élargi vendredi la marge de fluctuation des taux d'intérêt à long terme autour de son objectif, dans le cadre d'une série de mesures visant à rendre sa politique plus durable, dans un contexte de lutte prolongée pour relancer l'inflation.

À l'issue de sa réunion de politique générale de deux jours, la banque centrale a également supprimé sa recommandation d'acheter des fonds négociés en bourse (ETF) à un rythme annuel d'environ 6.000 milliards de yens, ce qui lui donne une plus grande marge de manoeuvre pour réduire ses mesures de stimulation du marché.

Au lieu d'acheter à un rythme déterminé, la BoJ a indiqué qu'elle n'achèterait des ETF que lorsque cela serait nécessaire, tout en maintenant un plafond de 12.000 milliards de yens pour ses achats annuels.

Comme prévu, la BoJ a maintenu intact son objectif de -0,1% pour les taux à court terme et de 0% pour le rendement des obligations à 10 ans dans le cadre de sa politique de contrôle de la courbe des taux (YCC).

Dans le cadre d'une révision de ses outils de politique annoncée vendredi, la BoJ a déclaré qu'elle autoriserait les taux à long terme à monter et descendre de 0,25% autour de son objectif, au lieu de 0,2%.

En décembre, la BoJ a dévoilé un plan de révision de ses outils prévu pour mars afin de les rendre plus "durables et efficaces" alors que la pandémie de COVID-19 complique sa lutte pour stimuler la croissance et l'inflation par un soutien monétaire massif.

Les responsables de la BoJ ont laissé entendre que la banque centrale autoriserait les taux à long terme à fluctuer davantage autour de son objectif de 0% afin de redonner vie à un marché rendu inactif par sa domination.

Ils ont également indiqué qu'ils étaient prêts à assouplir les achats d'ETF de la BoJ afin qu'elle puisse ralentir considérablement ses achats lorsque les marchés boursiers sont en plein essor.

La BoJ a déjà procédé à une réduction "discrète" de ses achats d'actifs à risque en réduisant fortement ses achats après les avoir augmentés l'année dernière pour calmer les marchés secoués par la pandémie.

Le défi pour la BoJ sera de convaincre les marchés qu'en rendant son cadre politique durable, elle pourra finalement faire remonter l'inflation vers son objectif de 2%.

(version française Camille Raynaud)

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.