Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

USD/GBP SPOT

0.7488GBP
+0.21% 
valeur indicative 0.8544 EUR
Six - Forex 2 données temps réel
Politique d'exécution
  • ouverture

    0.7472

  • + haut

    0.7500

  • + bas

    0.7469

  • clôture veille

    0.7472

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.0000

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.0000

  • cotation spécifique

    GBP/USD

    1.3355  -0.22%
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter USD/GBP SPOT à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter USD/GBP SPOT à mes listes

    Fermer

La BNS pourrait aider la BCE en achetant des obligations

Reuters01/12/2014 à 20:07

par Marius Zaharia et Anirban Nag LONDRES, 1er décembre (Reuters) - La Banque nationale suisse (BNS) pourrait appuyer les efforts de la Banque centrale européenne (BCE) contre la déflation en consacrant à l'achat d'obligations de la zone euro, françaises et belges notamment, les euros qu'elle amasse pour freiner la hausse du franc. Les marchés s'attendent à ce que la BCE lance l'an prochain un programme d'achat d'obligations souveraines, qui aurait entre autre pour objectif d'affaiblir l'euro. Mais une telle politique d'assouplissement quantitatif (QE) mettrait à l'épreuve l'engagement pris par la BNS il y a trois ans de ne pas laisser le franc suisse franchir le seuil de 1,20 pour un euro. Or les analystes s'attendent à ce que la BNS soit bientôt obligée d'intervenir sur les marchés pour faire baisser le franc, en achetant des euros. Ces euros auraient vocation à être réinvestis dans des obligations souveraines parmi les mieux notées mais la BNS pourrait ne pas se contenter des Bunds allemands, dont les rendements sont quasi-nuls. "Cela placerait la France et la Belgique en bonne position", estime Michael Leister, responsable de la stratégie taux de Commerzbank à Francfort. Les obligations françaises et belges offrent actuellement les écarts de rendement les plus importants par rapport aux Bunds parmi les pays notés en catégorie "double A", la plus risquée à laquelle les banques centrales peuvent consacrer des montants importants, expliquent des traders. Les spéculations sur une possible intervention de la BNS sur le marché des changes, après deux ans d'absence, ont contribué à la surperformance des obligations françaises et belges la semaine dernière dans la zone euro. Le rendement à 10 ans français est ainsi tombé jeudi pour la première fois sous 1% FR10YT=RR . ID:nL6N0TH39L LA PRESSION DEVRAIT REMONTER Ces rumeurs ont redoublé lorsque le franc a atteint son plus haut niveau depuis 26 mois, porté par l'inquiétude liée à la votation populaire sur l'augmentation des réserves d'or de la banque centrale helvétique. Cette initiative a été rejetée dimanche et le franc refluait lundi mais des analystes estiment que le seuil de 1,20 euro pourrait bientôt être de nouveau testé. "Cela se traduira par une BNS plus proactive, qui souhaitera augmenter son bilan et défendre le 'peg' (le lien franc-euro)", estime Peter Rosenstreich, responsable de l'analyse devises de Swissquote Bank à Genève. Les dettes "triples A" constituent aujourd'hui près de deux tiers des avoirs obligataires de la BNS, les "double A" un peu moins d'un tiers. Entre septembre 2011 et septembre 2012, la BNS a porté ses réserves de change à environ 460 milliards de francs (382 milliards d'euros au cours actuel), l'équivalent d'environ 70% du produit intérieur brut (PIB) helvétique, afin d'empêcher le franc de s'apprécier au-delà du seuil de 1,20 pour un euro. Aujourd'hui, l'euro représente près de 45% de ses réserves de change, contre 57% au plus fort de la crise de la zone euro, lorsqu'elle intervenait massivement. Pour Peter Rosenstreich, ce ratio pourrait remonter si le plafond du franc est de nouveau testé. "A moyen terme, on va assister à un retour de la pression sur le lien euro/franc suisse avec l'assouplissement de la politique de la BCE et des sorties de capitaux d'une zone euro qui va sous-performer", dit-il. La BNS ne publie pas le détail de ses avoirs en actifs de la zone euro mais précise qu'environ 73% de ses investissements en devises étrangères vont aux obligations d'Etat. L'euro a touché lundi un plus haut de trois semaines face au franc à 1,2040 EURCHF= avant de refluer vers 1,2030 en fin de journée en Europe. (avec John Geddie, Marc Angrand pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Valeurs associées

-0.22%

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.