Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

CONTINENTAL

225.10EUR
+2.04% 
Ouverture théorique 0.00

DE0005439004 CON

Stuttgart données temps différé
Politique d'exécution
  • ouverture

    221.00

  • clôture veille

    220.60

  • + haut

    225.60

  • + bas

    220.50

  • volume

    2 778

  • valorisation

    45 021 MEUR

  • capital échangé

    0.00%

  • dernier échange

    15.06.18 / 21:55:02

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • Éligibilité

    Non éligible Boursorama

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

    Créer une alerte sur le cours de la valeur CONTINENTAL

    Fermer
  • + Portefeuille

    Ajouter CONTINENTAL à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter CONTINENTAL à mes listes

    Fermer

La BEI aidera à financer l'Airbus des batteries

Reuters13/02/2018 à 11:22
    * La BEI a approuvé un financement pour le projet Northvolt 
    * Elle prévoit d'autres annonces dans les prochains mois 
    * Des groupes de travail planchent sur une filière 
européenne des 
batteries 
    * Constructeurs auto et équipementiers optent pour le wait & 
see 
 
    par Alissa de Carbonnel et Gilles Guillaume 
    BRUXELLES/PARIS, 13 février (Reuters) - La Banque européenne 
d'investissement (BEI) a promis d'apporter des financements au 
projet d'Airbus des batteries, une initiative de la Commission 
européenne dévoilée à l'automne dernier et qui poursuit son 
chemin malgré l'inertie d'une partie de la filière automobile. 
    "Je confirme le soutien plein et entier de la BEI à cette 
initiative (...) et confirme que nous mettrons à sa disposition 
toute la palette de nos instruments", a déclaré Andrew McDowell, 
vice-président de la banque européenne, lors d'une conférence de 
presse conjointe, lundi à Bruxelles, avec le commissaire 
européen à l'Energie, Maros Sefcovic. 
    "Il y a aura d'autres annonces de la BEI dans ce domaine 
précis dans les prochains mois", a-t-il ajouté. 
    Andrew McDowell a indiqué que la banque s'associerait à 
l'Union européenne pour développer la capacité du continent en 
batteries électriques, et qu'elle a approuvé la semaine dernière 
 un financement de 52,5 millions d'euros, aux côtés du 
gouvernement suédois, pour le projet Northvolt. 
    Ce site pilote, situé en Suède, sera la plus grosse usine 
européenne de cellules de batteries lithium-ion. Il s'agira 
aussi de l'initiative la plus avancée pour concurrencer l'Asie 
et les Etats-Unis et tenter de réduire la dépendance européenne 
vis-à-vis de ses importations de batteries. La compagnie 
Northvolt est dirigée par Peter Carlsson, un ancien de Tesla 
 TSLA.O . 
    Maros Sefcovic, également vice-président de la Commission 
européenne, avait réuni le 11 octobre de nombreux acteurs 
industriels pour lancer l'initiative surnommée "Airbus des 
batteries". Ce projet ambitieux, visant à créer en Europe 
l'intégralité de la chaîne de valeur des batteries, est débattu 
depuis au sein de plusieurs groupes de travail. 
     
    LA QUESTION DE LA COMPÉTITIVITÉ 
    L'Europe est quasi absente aujourd'hui de cette partie du 
véhicules hybride ou entièrement électrique, qui peut 
représenter pourtant jusqu'à la moitié de la valeur d'une 
voiture et qui est appelée à se tailler la part du lion dans les 
immatriculations futures de véhicules neufs. 
    Or l'Asie est en situation de quasi-monopole sur le 
lithium-ion, avec les coréens LG Chem  051910.KS  - qui fournit 
par exemple Renault  RENA.PA  et PSA  PEUP.PA  - et Samsung SDI 
 005930.KS  - les deux approvisionnent Audi  VOWG.DE  et BMW 
 BMWG.DE ; les japonais Panasonic  6752.T  - dont des éléments 
équipent les batteries de Tesla  TSLA.O  - et NEC  6701.T ; ou 
encore les chinois CATL - dont PSA est également client - et BYD 
 002594.SZ . 
    Dans le cadre de la stratégie commune de l'Union en matière 
d'énergie, Bruxelles a identifié les batteries comme une 
initiative technologique clé au nom de l'indépendance du 
continent, un point sur lequel l'exécutif européen est rejoint 
en France par Emmanuel Macron. 
    En revanche, s'ils investissent aujourd'hui de manière 
croissante dans les moteurs électriques, les réducteurs, 
l'électronique de puissance et le packaging final des batteries, 
les constructeurs automobiles et nombre de leurs équipementiers 
européens estiment toujours que la chimie des cellules ne relève 
pas de leur coeur de métier. 
    Renault et PSA ont ainsi salué la possibilité qu'un 
fournisseur européen de batteries vienne compléter l'offre 
asiatique, mais se sont empressés de souligner qu'il lui 
faudrait d'abord être compétitif. Carlos Ghosn, PDG de Renault, 
a ajouté qu'un tel projet devait être porté par les 
fournisseurs, non par les constructeurs. 
    Certains équipementiers semblent à leur tour sceptiques. 
Lors des résultats 2017 du groupe, le président du directoire de 
Bosch, Volkmar Denner, a estimé que l'équation économique serait 
difficile à trouver en Europe pour la partie automobile. 
    "Aujourd'hui, le marché des cellules est essentiellement aux 
mains de cinq fabricants asiatiques. Et avec l'évolution des 
technologies, il va être le théâtre d'une guerre des prix 
farouches. La marge pour créer et exploiter un avantage 
compétitif restera très étroite", a-t-il dit. 
    L'Europe n'est toutefois pas totalement absente de la 
partie. Outre l'allemand Bosch, qui travaille sur le stockage 
d'électricité, mais surtout pour le marché de l'énergie, Saft, 
grand spécialiste du lithium, fête cette année ses 100 ans et 
participe à un des groupes de travail européens. 
    Le secteur compte également le groupe Bolloré  BOLL.PA , 
expert du LMP solide, et l'allemand Continental  CONG.DE , qui 
travaille lui aussi sur la technologie des batteries solides. 
    Tous pensent que sans un soutien actif des constructeurs, un 
Airbus des batteries aura du mal à voir le jour. Le sidérurgiste 
allemand ThyssenKrupp estime même qu'il revient à ceux qui ont 
besoin des batteries de construire l'infrastructure pour les 
produire. 
    La création d'une filière européenne pourrait permettre à 
Saft, aujourd'hui filiale de Total  TOTF.PA , et à l'activité 
batteries de Bolloré, qui maîtrisent la chaîne de A à Z, de 
changer d'échelle. En élargissant leur présence au-delà des 
seules batteries pour l'armée, le ferroviaire, les bus et les 
Autolib grâce au vaste débouché de l'automobile grand public. 
 
 (Avec Edward Taylor à Francfort et Georgina Prodhan à Londres, 
édité par Jean-Michel Bélot) 
 

Valeurs associées

+2.04%
+3.78%
NEC
+3.12%
-1.39%
+1.56%
+0.08%
NEC
+3.03%
+0.42%
+1.99%
-0.33%
NEC
+3.04%
-1.07%
+1.59%
NEC
+2.99%
-1.22%
+1.19%
+0.08%
NEC
+2.94%
+2.44%
+2.57%
+1.18%
+1.30%
-0.96%
-1.12%
-0.89%
-100.00%
+2.13%
-1.42%
BMW
-1.12%
+1.63%
-1.48%
NEC
+2.95%
-2.89%
-1.38%
0.00%
NEC
-100.00%
-3.36%
0.00%
+0.13%
Afficher toutes les valeurs associées Réduire

Mes listes

valeur

dernier

var.

2.415 +9.52%
127.915 -0.56%
61.893 -0.28%
4405.23 -0.43%
98.06 -1.68%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.