1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

La BCE s'inquiète de l'influence US sur les changes-Nowotny

Reuters11/02/2018 à 14:56
    ZURICH, 11 février (Reuters) - La Banque centrale européenne 
s'inquiète de la propension des Etats-Unis à exercer une 
"influence politique" sur les taux de change et entend soulever 
la question au prochain sommet du G20, déclare Ewald Nowotny, le 
président de la Banque nationale d'Autriche, dans une interview 
publiée dimanche. 
    "A la BCE on est assurément préoccupés par les tentatives 
des Etats-Unis d'exercer une influence politique sur le taux de 
change", a-t-il dit à la télévision autrichienne ORF. 
    "Cela a été un thème de débats économiques à Davos (...) et 
ce sera encore certainement le cas au prochain sommet du G20", a 
ajouté Nowotny, qui siège au conseil des gouverneurs de la BCE. 
    Les ministres des Finances et gouverneurs de banques 
centrales du G20 se réunissent les 19 et 20 mars en Argentine. 
    Dans une interview publiée mercredi, Ewald Nowotny accusait 
déjà Washington d'avoir fait délibérément pression sur le dollar 
pour maintenir sa tendance baissière et favoriser ainsi les 
exportations américaines.   
    Le billet vert s'est déprécié de 10% en 2017 et affiche 
encore un repli de 2% depuis le début 2018. 
    Le patron de la banque centrale autrichienne a par ailleurs 
attribué la bonne santé de l'économie américaine à la politique 
de l'ancien président Barack Obama plutôt qu'à celle de son 
successeur Donald Trump. 
    "Il faut considérer l'économie sur une période plus longue. 
Les Etats-Unis profitent actuellement de l'héritage du 
gouvernement précédent et de la politique (monétaire) de la 
Fed", a-t-il dit. 
 
 (John Miller, Véronique Tison pour le service français) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer