Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La BCE pourrait espacer ses réunions de politique monétaire

Reuters20/05/2014 à 17:22

LA BCE POURRAIT ESPACER SES RÉUNIONS DE POLITIQUE MONÉTAIRE

FRANCFORT (Reuters) - La Banque centrale européenne (BCE) va débattre d'une réduction de la fréquence de ses réunions de politique monétaire, qui lui permettrait de disposer de plus de temps pour évaluer l'évolution de la situation économique, a-t-on appris de plusieurs sources.

Le président de la BCE, Mario Draghi, avait estimé le mois dernier que le fait de tenir chaque mois une réunion de politique monétaire pouvait favoriser des tensions à court terme indésirables sur les marchés financiers.

Pour l'instant, le Conseil des gouverneurs se réunit deux fois par mois, la première réunion du mois étant consacrée à la politique monétaire et suivie d'une conférence de presse du président tandis que la seconde est consacrée à d'autres sujets et aux autres responsabilités de la BCE.

L'une des options à l'étude consisterait à porter de quatre à six semaines le délai séparant les réunions de politique monétaire, ce qui ne remettrait pas en cause le principe de réunion bimensuelle et permettrait au Conseil de consacrer du temps à d'autres sujets, liés par exemple à ses nouvelles attributions en matière de supervision des banques.

A partir de novembre, le nouveau Mécanisme de supervision unique (MSU), créé sous les auspices de la BCE, commencera en effet à superviser les principales banques de la zone euro et ses décisions devront être validées par le Conseil des gouverneurs.

La BCE a refusé de commenter ces informations.

UN NOUVEAU RYTHME PROCHE DE CELUI DE LA FED ?

La Bundesbank soutiendrait une évolution vers des réunions de politique monétaire moins fréquentes. "Nous pourrions nous en accommoder", a dit une source proche de la banque centrale allemande.

Le sujet pourrait être débattu lors de la prochaine réunion du Conseil des gouverneurs, mercredi, sans pour autant qu'une décision soit prise dans l'immédiat.

Mario Draghi a évoqué pour la première fois en avril la possibilité d'espacer les réunions de politique monétaire. S'exprimant à titre personnel, il a déclaré que "dans le but d'éviter de provoquer des turbulences à court terme sur les marchés, nous devrions réfléchir aussi à la fréquence de nos réunions de politique monétaire".

"Il est assez clair que la fréquence de nos réunions conduit les marchés et l'opinion publique à attendre que nous agissions", a-t-il dit. "Toutes les grandes banques centrales ne tiennent pas des réunions mensuelles."

La Réserve fédérale américaine tient huit réunions de politique monétaire par an, soit une toutes les six semaines environ, même si elle peut tenir des réunions supplémentaires en cas de nécessité. Quatre fois par an, ces réunions sont suivies d'une conférence de presse.

La Fed publie en outre le compte rendu de ses réunions de politique monétaire trois semaines après chacune de celles-ci.

La BCE envisage elle aussi de publier un compte rendu de ses débats dans un délai inférieur à celui de 30 ans en vigueur actuellement, afin d'améliorer la transparence de ses processus de prise de décision. Elle a entamé des tests sur ce projet.

(Andreas Framke, Paul Carrel et Eva Taylor, Marc Angrand pour le service français, édité par Véronique Tison)


Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.