Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La BCE n'exclut rien pour soutenir le crédit aux PME

Reuters08/05/2013 à 17:08

LA BCE ENVISAGERAIT DE RACHETER DES CRÉANCES DOUTEUSES

BERLIN (Reuters) - La Banque centrale européenne (BCE) n'exclut a priori aucune solution pour favoriser le crédit aux petites et moyennes entreprises (PME), même si d'autres institutions communautaires sont mieux placées pour le faire, a déclaré mercredi Jörg Asmussen, l'un des membres de son directoire.

La BCE craint que les banques européennes, peu enclines à prendre des risques, refusent de prêter aux PME dans les économies les plus fragiles de la zone euro, en particulier en Europe du Sud, ce qui nuirait aux investissements et à la croissance.

"Nous étudions avec un esprit ouvert tout ce que nous pouvons faire dans le cadre de notre mandat, et cela inclut les moyens de réactiver le marché européen des valeurs mobilières adossées à des actifs (ABS), notamment des prêts aux PME", a expliqué Jörg Asmussen à une commission du Parlement européen.

Le mécanisme des ABS permet aux banques de transférer au moins une partie du risque crédit à un ou plusieurs autres investisseurs.

Jörg Asmussen, généralement considéré comme l'un des membres les plus orthodoxes du Conseil des gouverneurs de la BCE, a dit que l'institution étudiait ce qu'elle pouvait faire pour favoriser l'octroi de liquidités, mais qu'elle en avait "déjà fait beaucoup".

RACHAT DE CRÉANCES DOUTEUSES

"La liquidité n'est pas en train de disparaître, ce qui empêcherait les banques de prêter", a-t-il expliqué. C'est soit un manque de capitaux, soit une aversion accrue au risque qui les empêche de prêter."

"En ce qui concerne ces deux éléments (...), ce serait peut-être plutôt à d'autres institutions de l'UE, la Commission européenne ou la Banque européenne d'investissement (BEI) d'agir", a-t-il ajouté. "Mais nous ferons ce que nous pourrons, dans le cadre de notre mandat."

Le quotidien allemand Die Welt a rapporté plus tôt dans la journée, en citant une source de la BCE, que le Conseil des gouverneurs était majoritairement favorable au rachat de créances douteuses de pays d'Europe du sud afin de soulager la pression qui pèse sur leurs banques.

D'après Die Welt, la BCE veut non seulement améliorer le mécanisme des ABS mais le Conseil des gouverneurs réfléchit également à la possibilité que l'institution de Francfort rachète elle même ces titres.

Les sources ont néanmoins précisé à Die Welt que la Bundesbank et certains membres du directoire étaient fermement opposés à de telles mesures.

Die Welt ajoute qu'un porte-parole de la BCE s'est refusé à tout commentaire, renvoyant aux déclarations de Mario Draghi, président de l'institution.

La semaine dernière, Mario Draghi avait dit que le conseil avait décidé d'engager des consultations avec d'autres institutions européennes en vue de prendre des initiatives permettant d'assurer le bon fonctionnement du marché des ABS, ajoutant qu'aucune décision n'avait été prise.

Martin Santa; Constance De Cambiaire et Julien Dury pour le service français, édité par Marc Angrand


Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.