1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La BCE laisse son bazooka au placard (M&G Investments)
AOF12/03/2020 à 16:32

(AOF) - « L'absence totale de baisse des taux d'intérêt - contrairement à la Fed et à la Banque d'Angleterre - nous rappelle brutalement qu'avec un taux de dépôt déjà à -0,5 %, la BCE dispose d'une marge de manœuvre nettement inférieure à celle des autres banques centrales ». C'est ce que constate Wolfgang Bauer, gérant Fixed Income chez M&G Investments.

Des mesures supplémentaires - à savoir des conditions plus favorables pour une nouvelle série de LTROs et d'achats nets d'actifs de 120 milliards d'euros jusqu'à la fin de l'année - n'ont pas réussi à apaiser les marchés.

Le sentiment d'aversion pour le risque s'est considérablement intensifié à la suite des annonces de la BCE, lorsque l'iTraxx Xover (un indicateur de risque sur les obligations à haut rendement européennes) a bondi d'environ 120 points de base atteignant alors les niveaux connus en 2012, relève l'expert.

Alors que la politique monétaire de la BCE semble toucher à sa fin, Christine Lagarde a souligné l'importance d'une réponse budgétaire ferme et coordonnée pour faire face à l'impact de la situation Covid-19 sur l'économie européenne, conclut Wolfgang Bauer.

1 commentaire

  • boyaciya
    13 mars10:45

    Chistine Labourde ne devrait pas garder son poste , l'important c'est de bien communiquer et visiblement elle ne sait pas faire.

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

4982.64 +0.03%
34 -0.82%
0.213 +7.58%
DBT
0.16 -9.86%
2.945 -4.85%

Les Risques en Bourse

Fermer