Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

DJ STOXX BANK

0.00 Pts
0.00% 
Ouverture théorique

EU0009658806 SX7P

Euronext Paris données temps différé
Politique d'exécution
  • ouverture

    0.00

  • clôture veille

    0.00

  • + haut

    0.00

  • + bas

    0.00

  • +haut 12 derniers mois

    -

  • +bas 12 derniers mois

    -

  • volume

    0

  • dernier échange

    17.07.18 / 18:15:56

  • + Alerte

    Créer une alerte sur le cours de la valeur DJ STOXX BANK

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter DJ STOXX BANK à mes listes

    Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

La BCE incitée à agir par le succès limité des TLTRO

Reuters11/12/2014 à 14:02

* 129,84 mds d'euros alloués aux banques pour la 2e TLTRO * Un montant modeste qui plaide pour de nouvelles mesures * Les prix à la consommation ont baissé en France en novembre (Actualisé avec précisions, contexte, commentaire) par John O'Donnell et Paul Carrel FRANCFORT, 11 décembre (Reuters) - Les banques de la zone euro n'ont emprunté qu'un montant limité à la Banque centrale européenne (BCE) jeudi dans le cadre de sa deuxième opération de refinancement à plus long terme ciblée (TLTRO) et ce succès mitigé plaide pour de nouvelles mesures susceptibles d'inclure l'achat de dettes souveraines. La BCE a alloué 129,84 milliards d'euros à 306 établissements financiers dans le cadre de cette opération de refinancement à quatre ans à un taux très faible (0,15%). Ce montant, conforme à celui attendu en moyenne par les économistes et analystes interrogés par Reuters, porte à 212,4 milliards d'euros le total des liquidités prêtées par l'institution dans le cadre de ses deux premières TLTRO, alors qu'elle avait prévu une enveloppe maximale de 400 milliards. Ces opérations de refinancement exceptionnelles étaient au départ considérées comme l'une des principales armes nouvelles employées par la BCE pour tenter de relancer l'économie de la zone euro et prévenir la déflation. Leur succès très relatif plaide pour des initiatives supplémentaires, d'autant que le risque déflationniste est toujours bien présent, comme le montre l'annonce jeudi d'une baisse de 0,2% des prix à la consommation en France le mois dernier, et du passage de l'indicateur d'inflation sous-jacente en territoire négatif, du jamais vu depuis le début du suivi en 1990. ID:nL6N0TV0ZK PRESSION Le peu d'intérêt montré par les banques pour les TLTRO complique la tâche de la BCE, qui s'est fixé pour objectif de ramener la taille de son bilan à son niveau de début 2012, ce qui implique une augmentation d'environ 1.000 milliards d'euros. Or, en incluant les deux TLTRO et les achats d'obligations sécurisées et de titres adossés à des actifs (ABS) entamés ces derniers mois, dont les montants ont pour l'instant été modestes, il est peu probable que l'augmentation du bilan dépasse 300 milliards d'ici la fin de l'année, un constat qui nourrit les anticipations de mesures supplémentaires en 2015. D'autant que rares sont les observateurs qui jugent que l'injection massive de liquidités dans le système bancaire se traduira par un redémarrage du crédit. L'interrogation clé des mois à venir porte sur la possibilité que la BCE s'engage dans des achats de dette d'entreprise et surtout de dette souveraine, une option contestée par plusieurs pays membres, Allemagne en tête. "La BCE est soumise à une telle pression pour augmenter son bilan qu'elle a besoin de disposer d'actifs plus importants et plus liquides", note Reinhard Cluse, économiste d'UBS. "C'est un argument fort en faveur des obligations souveraines." L'euro a touché un plus bas du jour à 1,2415 dollar EUR= après l'annonce du montant alloué aux banques, avant de remonter à près de 1,2460 EUR= à 11h30 GMT. Au même moment, l'indice Stoxx européen des valeurs bancaires perdait 0,37% .SX7P après avoir brièvement amplifié sa progression à l'annonce du montant alloué par la BCE. (Marc Angrand pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

Valeurs associées

Mes listes

valeur

dernier

var.

17.79 -2.84%
7.24 -0.82%
36.325 -0.11%
52.75 -0.08%
5.198 +1.29%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.