1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

La BCE doit resserrer sa politique sans attendre, dit Weidmann
Reuters23/08/2018 à 11:59

    BERLIN, 23 août (Reuters) - La Banque centrale européenne
(BCE) doit mettre un terme sans attendre à sa politique
monétaire accommodante maintenant que l'inflation est conforme à
son objectif, a déclaré jeudi le président de la Bundesbank,
Jens Weidmann.
    La BCE a annoncé en juin l'arrêt de son programme massif de
rachats d'actifs d'ici la fin de l'année mais pour Jens
Weidmann, partisan d'une stricte orthodoxie monétaire, il ne
doit s'agir que de la première étape d'un processus susceptible
de s'étaler sur plusieurs années.
    "Il est également temps de se retirer d'une politique
monétaire très expansionniste et des mesures
non-conventionnelles, en particulier si l'on considère leurs
possibles effets collatéraux", a déclaré le président de la
Bundesbank à des journalistes.
    "Le processus de normalisation ne pourra sans doute être que
progressif sur les prochaines années", a-t-il ajouté. "C'est
précisément pourquoi il était si important d'en donner le coup
d'envoi sans délai inutile."
    Un débat fait rage au sein de la BCE sur le calendrier de la
normalisation monétaire. Son président, Mario Draghi, a laissé
entendre que le relèvement des taux ne débuterait pas avant la
fin de l'été prochain mais certains "faucons" souhaiteraient
aller plus vite.
    Pour Jens Weidmann, la prévision de la BCE d'une inflation à
1,7% en 2020 est conforme à l'objectif de l'institut d'émission
d'une inflation "inférieure à mais proche de" 2%, un avis que ne
partage pas Mario Draghi.
    L'inflation en zone euro a atteint 2,1% sur un an le mois
dernier mais devrait repasser sous 2% dans les prochains mois.
    Jens Weidmann a fait l'actualité cette semaine après un
article du quotidien financier allemand Handelsblatt selon
lequel la chancelière Angela Merkel pourrait renoncer à le voir
succéder à Mario Draghi à la tête de la BCE l'année prochaine
pour promouvoir plutôt un candidat allemand pour la présidence
de la Commission européenne.
    Le président de la Bundesbank n'a pas commenté ces
informations.

 (Michael Nienaber, Patrick Vignal pour le service français,
édité par Bertrand Boucey)
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer