Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La BCE confirme son orientation très accommodante
Reuters22/04/2021 à 16:02

* La BCE laisse sa politique monétaire inchangée

* Un débat sur une sortie du PEPP prématuré, dit Lagarde

* Les marchés réagissent modérément

(Actualisé après la conférence de presse de Christine Lagarde)

par Balazs Koranyi et Francesco Canepa

FRANCFORT, 22 avril (Reuters) - La Banque centrale européenne (BCE) a maintenu jeudi une posture monétaire très accommodante, comme attendu, mais devra faire face d'ici à sa prochaine réunion en juin à des questions sur le retrait progressif de son soutien pour accompagner la reprise économique dans la zone euro.

Le montant de l'enveloppe de 1.850 milliards d'euros allouée aux achats de titres dans le cadre du "programme d'achats d'urgence face à la pandémie" (PEPP) n'est pas modifié, lit-on dans le communiqué publié à l'issue de la réunion du Conseil des gouverneurs de l'institution.

Le taux de refinancement reste quant à lui fixé à zéro et le taux de la facilité de dépôt à -0,5%.

"Le Conseil des gouverneurs prévoit que les taux d'intérêt directeurs de la BCE resteront à leurs niveaux actuels ou à des niveaux plus bas jusqu'à ce qu'il ait constaté que les perspectives d'inflation convergent durablement vers un niveau suffisamment proche de, mais inférieur à 2% sur son horizon de projection", lit-on dans le communiqué, selon une formulation désormais habituelle.

La BCE ajoute qu'elle poursuivra ses achats d'actifs dans le cadre du PEPP jusqu'à ce qu'elle juge que la crise du coronavirus est terminée.

Aucune annonce spectaculaire n'était attendue à l'issue de la réunion du Conseil des gouverneurs de l'institut d'émission, qui avait décidé le mois dernier d'augmenter le rythme de ses achats d'obligations afin d'empêcher une hausse des coûts de financement dans la zone euro.

Les achats au titre du PEPP se poursuivront durant le trimestre en cours à un rythme nettement plus élevé que pendant les premiers mois de l'année, lit-on dans le communiqué publié après la réunion de jeudi.

La BCE a mis en place un soutien massif pour soutenir l'économie de l'union monétaire, frappée de plein fouet par la pandémie de coronavirus, et éviter un assèchement des conditions financières par une injection abondante de liquidité.

CROISSANCE ATTENDUE AU DEUXIÈME TRIMESTRE

Les investisseurs s'attendent cependant à ce qu'elle se prépare à retirer progressivement une partie de ce soutien avec le rebond économique attendu sur la seconde partie de l'année grâce aux progrès des campagnes de vaccination.

Les marchés n'ont pas réagi à un communiqué sans surprise. L'euro EUR= et les rendements du Bund à 10 ans DE10YT=RR ont augmenté leurs gains pendant la conférence de presse de la présidente de la BCE, Christine Lagarde, avant de les effacer.

Le Conseil des gouverneurs "n'a pas discuté d'un retrait progressif du PEPP parce que cela est simplement prématuré", a dit la présidente de l'institution.

Un retrait du soutien monétaire dépendra des données et non d'un calendrier défini, a-t-elle ajouté.

L'économie de la zone euro devrait renouer avec la croissance au deuxième trimestre et l'inflation globale devrait augmenter dans les prochains mois, a-t-elle dit.

Le rebond de l'inflation est dû à des facteurs transitoires et les pressions sur les prix demeurent contenues, a estimé Christine Lagarde.

La présidente de la BCE a, comme prévu, fourni peu d'indications au marché, soulignent les analystes, qui attendent désormais la réunion de juin, au cours de laquelle la banque centrale actualisera ses prévisions économiques.

Quant à l'avenir du PEPP au-delà de son terme actuel, en mars 2022, il ne devrait pas être abordé avant la réunion de septembre, selon les analystes d'UniCredit.

(Version française Patrick Vignal, édité par Nicolas Delame)

Valeurs associées

Six - Forex 1 +0.13%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer