Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

BOLLORE

4.4640EUR
+0.81% 
Ouverture théorique 4.4100
indice de référence SBF 120

FR0000039299 BOL

Euronext Paris données temps réel
Politique d'exécution
  • ouverture

    4.4180

  • clôture veille

    4.4280

  • + haut

    4.4760

  • + bas

    4.4180

  • volume

    1 216 667

  • valorisation

    13 026 MEUR

  • capital échangé

    0.04%

  • dernier échange

    22.05.18 / 17:35:36

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    4.0180

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    4.9100

  • Éligibilité

    SRD

    Qu'est-ce que le SRD ?

    Fermer
    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter BOLLORE à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter BOLLORE à mes listes

    Fermer

La batterie du futur en gestation dans les Pyrénées

Reuters28/10/2014 à 13:49

* Dix fois la capacité de stockage des batteries actuelles * Quelque 600 emplois à la clé par Claude Canellas BORDEAUX, 28 octobre (Reuters) - Le géant canadien de l'énergie Hydro-Québec QBEC.UL s'apprête à ouvrir un laboratoire de recherche à Lacq (Pyrénées-Atlantiques) pour y transférer une technologie révolutionnaire permettant de produire d'ici à 2020 la batterie du futur. Ce laboratoire, qui va employer dans les semaines à venir six personnes dans un premier temps avant de passer à 30 à 40 salariés d'ici 2017, aura pour mission de faire de la recherche fondamentale et de la recherche appliquée visant à l'industrialisation à grande échelle de ce type de batterie. L'investissement et les frais de fonctionnement devraient s'élever à 5,5 millions d'euros, pris en charge par la Région Aquitaine qui devrait s'appuyer sur des fonds européens. Le but est de développer les batteries à base de lithium-fer-phosphate (LFP) utilisant des nanoparticules permettant de créer des batteries électriques plus petites et plus légères. Leur capacité de stockage sera dix fois supérieure à celles disponibles sur le marché et elles pourront supporter 30.000 recharges au lieu de 3.500 pour les batteries les plus en pointe aujourd'hui, celles à base de lithium-métal-polymère (LMP). Ces batteries LMP sont également issues d'un brevet de l'Institut de Recherche Hydro-Québec produites en Bretagne et au Canada pour les Bluecar du groupe Bolloré BOLL.PA . "Au-delà des batteries pour les véhicules légers, ces caractéristiques supérieures permettent de travailler à destination des véhicules de transports en commun, mais aussi sur le stockage d'énergie de masse au pied des éoliennes, des fermes photovoltaïque", a expliqué à Reuters Patrice Bernos, directeur général de Chempark. UN GROS INDUSTRIEL ATTENDU Ce groupement d'intérêt public a pour mission depuis 2003 de contribuer à la vitalisation du bassin industriel de Lacq, où l'exploitation du gisement de gaz naturel a cessé en 2013. Si cette nouvelle technologie va se développer dans le Sud de la France, c'est grâce à une PME installée à Tarbes (Hautes-Pyrénées), Powertrend Energy Conversion, fondée par deux ingénieurs, Alain Jullien, spécialisé dans la mécatronique, et Denis Lagourgue, un Franco-Canadien qui travaille depuis de nombreuses années avec Hydro-Québec. Limitée en espace susceptible d'accueillir un développement industriel de cette taille, la PME s'est tournée vers la Région Aquitaine et Chempark qui a consacré 80 hectares de réserve foncière à la création de cette filière industrielle. Porté par Powertrend Energy Conversion, le projet industriel passera par une phase de prototype d'ici 2016-2017, avec 70 à 100 emplois créés pour un investissement de 50 millions d'euros. A terme, ce sont 16 unités industrielles qui sont prévues sur le site de Lacq avec environ 600 emplois à la clé et un investissement global de 400 millions d'euros. "Cette dernière phase ne pourra pas être pilotée par Powertrend. Nous n'avons pas et n'aurons pas la surface financière pour le faire. Il nous faudra passer par un gros industriel de taille mondiale", dit Denis Lagourgue, qui ne cache pas que des contacts ont été déjà été noués. (Edité par Yves Clarisse)

Valeurs associées

+0.81%

Mes listes

valeur

dernier

var.

0 0.00%
CGG
2.372 -0.84%
1.177 -0.13%
1301.63 +0.24%
115.46 +0.71%
14.875 +4.06%
79.07 -0.48%
41.72 +0.77%
177.5 -0.84%
396.64 -0.39%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.