Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La Banque postale AM se lance dans le prêt direct à l'économie

Reuters09/10/2012 à 18:24

LA BANQUE POSTALE AM SE LANCE DANS LE PRÊT DIRECT À L'ÉCONOMIE

par Raoul Sachs

PARIS (Reuters) - La Banque postale Asset Management (LBPAM) se lance dans le prêt direct à l'économie, une nouvelle activité pour répondre à une situation nouvelle créée par la crise : des besoins de financement non satisfaits par les banques et des investisseurs à la recherche de rendement dans un environnement de taux très bas.

LBPAM se propose de financer à long terme deux grands domaines d'activité économique en Europe, l'immobilier et les infrastructures, confrontés au resserrement drastique du crédit bancaire depuis la faillite de Lehman Brothers en 2008 et les nouvelles exigences des régulateurs qui s'en sont suivies (Bâle III).

Le comité de Bâle a augmenté le niveau des fonds propres que les banques doivent mettre en réserve pour couvrir le risque lié à l'activité de crédit.

"Il y a un besoin important de financement de l'économie à long terme et des banques qui prêtent moins. L'Asset Management (gestion d'actifs) vient s'insérer dans ce nouveau dispositif", a déclaré Jean-Luc Enguéhard, président du directoire de LBPAM, mardi lors d'un point de presse.

C'est une évolution dans laquelle LBPAM, très investi en obligations corporate et souveraines, compte se développer, a-t-il ajouté.

Parallèlement au resserrement du crédit bancaire, la crise qui sévit depuis cinq ans s'est traduite par des taux d'intérêt tombés à des niveaux extrêmement bas - d'où la recherche par les investisseurs de produits sûrs mais aux rendements supérieurs aux emprunts des Etats les mieux notés.

UN "MOUVEMENT STRUCTUREL"

"Notre conviction est que ce mouvement est structurel et qu'il est appelé à durer", a expliqué René Kassis, directeur de la gestion fonds de dette.

Dans le domaine des infrastructures (hôpitaux, transports, routes, aéroports, services aux collectivité), le besoin de financement est de l'ordre de 140 à 160 milliards par an, a-t-il indiqué, ajoutant qu'il est difficile de chiffrer les besoins non satisfaits par les banques.

Dans l'immobilier, le besoin de financement non satisfait s'élève à quelque 100 milliards d'euros par an.

Selon les chiffres de LBPAM, les conditions de financement des infrastructures exigées par les banques sont passées du taux Euribor + 50 à 100 points de base avant la crise de 2008 à Euribor + 250 à 350 pdb cette année. Dans l'immobilier, elles sont passées de Euribor + 60 à 80 pdb à Euribor + 200 à 300 pdb.

LBPAM entend intervenir sur le marché primaire des prêts, avec d'autres acteurs, pour financer de nouveaux projets, mais aussi sur le marché secondaire via l'achat de créances bancaires de haute qualité.

Vincent Cornet, directeur de la gestion, a précisé que les actifs seraient nécessairement de la dette senior notée investment grade. L'offre de LBPAM dans ce domaine offre un bon couple rendement/risque et s'adresse exclusivement à ses clients investisseurs institutionnels.

Le premier fonds, dont la collecte sera close fin novembre, aura un encours de 500 millions d'euros qui seront investis sur une période de 18 mois à raison de 25 à 50 millions d'euros par opération.

Interrogé sur la rémunération qu'attendait LBPAM, René Kassis a répondu qu'elle serait celle du marché.

Edité par Dominique Rodriguez

Mes listes

valeur

dernier

var.

28.56 0.00%
5548.45 -0.31%
1.171 -0.11%
56.5 -0.35%
0.604 +0.67%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.