Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La Banque mondiale prévoit moins de croissance en Asie de l'est

Reuters06/10/2014 à 11:18

RALENTISSEMENT ATTENDU DE LA CROISSANCE EN ASIE DE L'EST

par Masayuki Kitano

SINGAPOUR (Reuters) - La Banque mondiale a réduit ses prévisions de croissance de 2014 à 2016 pour l'est de l'Asie, faisant état entre autres d'un probablement ralentissement de la croissance en Chine où l'Etat s'emploie à rééquilibrer le comportement de son économie et signalant un risque de fuite des capitaux en Indonésie.

La banque prévoit pour la région Asie de l'est-Pacifique une croissance de 6,9% en 2014 et 2015, alors qu'elle anticipait auparavant 7,1%, et 6,8% en 2016 contre 7,1%. En 2013, la croissance de cette région avait été de 7,2%.

"Le principal message de ce rapport est, selon moi, un optimisme raisonnable", a dit Sudhir Shetty, chef économiste de la Banque mondiale pour l'Asie de l'est et le Pacifique, lundi.

Ces prévisions peuvent être remises en cause par une reprise moins soutenue que prévu des échanges commerciaux internationaux et par une brusque remontée des taux d'intérêt dans le monde, poursuit l'organisme du Fonds monétaire international (FMI), ajoutant que son hypothèse de fond est celle d'une normalisation sans à coup de la politique monétaire des Etats-Unis.

La Banque mondiale prévoit pour la Chine une croissance de 7,4% cette année, de 7,2% en 2015 et de 7,1% l'année suivante contre 7,7% en 2013. Elle anticipait auparavant 7,6% en 2014 et 7,5% en 2015 et 2016.

"Les mesures prises pour endiguer la dette régionale, assainir la banque occulte (shadow banking) et traiter les capacités excédentaires, la forte demande d'énergie et une pollution élevée réduiront l'investissement et la production industrielle", explique l'établissement à propos de la Chine.

La croissance économique de la Chine a ralenti au premier trimestre à son rythme le moins soutenu en 18 mois. Ce dont Pékin dit s'accommoder dans la mesure où l'Etat chinois veut rendre son économie moins dépendante de l'investissement et de l'exportation au bénéfice de la consommation intérieure.

Mais le ralentissement du secteur immobilier se fait de plus en plus sentir sur l'évolution de l'ensemble de l'économie, poussant Pékin et les gouvernements régionaux à tenter de relancer la dynamique.

Interrogé sur les répercussions économiques des manifestations de Hong Kong sur l'économie chinoise, Shetty a répondu qu'elles étaient pour l'instant limitées.

Hors Chine, la croissance de la région Asie de l'est-Pacifique est attendue à 4,8% en 2014 contre 5,2% en 2013, tassement imputable au ralentissement des économies d'Indonésie et de Thaïlande. La croissance devrait remonter à 5,3% en 2015.

La Banque mondiale remarque enfin que la région Asie de l'est-Pacifique dans son ensemble est à présent moins exposée au risque de renversement des flux de capitaux mais elle ajoute que l'Indonésie en particulier reste relativement vulnérable en raison de ses besoins de financement externe élevés à court terme.

Les marchés pensent que la Réserve fédérale américaine va amorcer une remontée des taux d'intérêt l'an prochain et risque de poursuivre ce cycle de durcissement monétaire avec plus d'intensité qu'on ne le croit actuellement, au risque de provoquer des sorties de capitaux massives et déstabilisantes pour certaines des économies de la région.

(Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Tangi Salaün)


Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.