Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

BANCA MPS

2.840EUR
+2.63% 
Ouverture théorique 3.940

IT0005218752 BMPS

MIL données temps différé
Politique d'exécution
  • ouverture

    2.816

  • clôture veille

    2.767

  • + haut

    2.849

  • + bas

    2.727

  • volume

    1 885 962

  • valorisation

    3 238 MEUR

  • capital échangé

    0.17%

  • dernier échange

    23.05.18 / 17:35:39

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.000

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.000

  • Éligibilité

    Non éligible Boursorama

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter BANCA MPS à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter BANCA MPS à mes listes

    Fermer

La banque italienne Monte dei Paschi joue son avenir

Reuters23/11/2016 à 17:10

MONTE DEI PASCHI JOUE SON AVENIR

par Pamela Barbaglia

LONDRES (Reuters) - Banca Monte dei Paschi di Siena, la troisième banque d'Italie, considérée comme la plus fragile des grandes institutions financières de la zone euro, a moins de deux semaines pour assurer sa survie dans un contexte financier et politique particulièrement défavorable.

L'administrateur délégué de la banque toscane, Marco Morelli, en poste depuis la mi-septembre, espère obtenir dans les jours à venir les feux verts nécessaires pour lever cinq milliards d'euros de capitaux frais, faute de quoi il pourrait être contraint de demander l'aide de l'Etat.

La première étape de ce processus sera, jeudi, l'assemblée générale des actionnaires appelée à se prononcer sur un projet d'augmentation de capital, dix jours seulement avant le référendum sur le projet de réforme de la constitution défendu par le président du Conseil, Matteo Renzi.

De source proche du dossier, on estime à 50% seulement la probabilité de succès du projet d'appel au marché.

Marco Morelli, qui a multiplié ces dernières semaines les rencontres avec des centaines d'investisseurs européens, américains et moyen-orientaux, doit convaincre les actionnaires de consentir à une nouvelle dilution de leurs titres pour sauver Monte dei Paschi, dont le parcours boursier est déjà désastreux.

A un peu plus de 0,21 euro mercredi, l'action de la banque a perdu plus de 82% depuis le début de l'année, ramenant la valeur du groupe à moins de 650 millions d'euros.

DES RÉPERCUSSIONS POUR TOUT LE SECTEUR

Pour Morelli, il est indispensable de lever de nouveaux capitaux pour conserver une chance de mener à bien le nettoyage du bilan du groupe, plombé par 46 milliards d'euros de créances douteuses, puis d'envisager la possibilité d'une fusion avec une autre banque italienne.

Le problème est que sa démarche, déjà périlleuse en soi, s'opère dans les pires conditions de marché possibles, la défiance des investisseurs vis-à-vis de l'Italie ayant fortement augmenté face à l'incertitude sur le résultat du référendum constitutionnel du 4 décembre. Une victoire du "non" pourrait en effet faire chuter le gouvernement Renzi, donc ouvrir une période d'incertitude.

Et un éventuel échec du plan de renflouement de Monte dei Paschi aurait de lourdes conséquences pour l'ensemble du secteur bancaire italien.

"Beaucoup de choses dépendent du sauvetage de Monte dei Paschi", a déclaré à Reuters l'un des principaux créanciers obligataires du groupe, expliquant qu'en cas de faillite de la banque de Sienne, le numéro un du secteur, UniCredit pourrait aussi avoir du mal à lever les capitaux dont il a besoin.

"L'une des plus grandes banques de la zone euro serait ainsi incapable de lever des capitaux", souligne cet investisseur.

Selon plusieurs sources, de grands fonds d'investissement ont exprimé leur intérêt pour une entrée au tour de table de Monte dei Paschi mais ils rechignent à s'engager fermement avant de connaître le résultat du référendum.

UN SAUVETAGE PAR L'ETAT, SEUL "PLAN B" ÉVOQUÉ

Marco Morelli prévoit de lever environ 1,5 milliard d'euros auprès d'investisseurs institutionnels de référence et entre 1,0 et 1,5 milliard auprès de détenteurs d'obligations prêts à convertir leurs titres en actions. Le reste des cinq milliards proviendrait d'une émission d'actions nouvelles dont le lancement est prévu début décembre.

A la Bourse de Milan, l'action Monte dei Paschi a perdu environ 10% depuis le début de la semaine, l'approche du référendum pesant sur l'ensemble du secteur bancaire de la péninsule.

Monte dei Paschi, fondée en 1472, a terminé à la dernière place du classement des banques de la zone euro placées sous la supervision directe de la Banque centrale européenne lors des tests de résistance menés par celle-ci l'été dernier, la BCE concluant qu'elle serait incapable de résister à un choc économique important.

En cas d'échec du projet de Morelli, Monte dei Paschi n'a aucun "plan B", sinon un sauvetage par l'Etat, ce qui se traduirait par de lourdes pertes pour les créanciers obligataires.

En effet, les règles européennes prévoient que les déposants, les actionnaires et les porteurs d'obligations dont les avoir dépassent 100.000 euros assument des pertes en cas de renflouement par l'argent public.

Le gouvernement Renzi a exclu à plusieurs reprises d'injecter des fonds publics dans Monte dei Paschi. Et Matteo Renzi, ancien maire de Florence, a pris soin de ne pas s'impliquer dans le dossier, refusant d'évoquer publiquement la possibilité d'un échec du plan Morelli.

(avec Maiya Keidan à Londres et Silvia Aloisi à Milan; Marc Angrand pour le service français, édité par Juliette Rouillon)

Valeurs associées

+2.63%

Mes listes

valeur

dernier

var.

111.5 -1.15%
1.171 +0.03%
39.852 +2.19%
19.865 -1.51%
24 -1.23%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.