Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La Banque d'Angleterre prête à soutenir davantage l'économie

Reuters07/02/2013 à 16:24

LONDRES (Reuters) - La Banque d'Angleterre (BoE) s'est abstenue jeudi de prendre de nouvelles mesures de soutien, tout en disant à la fois qu'elle réinvestirait 6,6 milliards de livres d'obligations arrivant à maturité en mars et qu'elle restait prête à faire plus pour stimuler l'économie.

A l'issue d'une réunion de deux jours, le comité de politique monétaire de la BoE a décidé, sans surprise, de maintenir son taux directeur à 0,5%, niveau auquel il est fixé depuis mars 2009 et de ne pas modifier le montant total de ses rachats d'actifs, de 375 milliards de livres.

"Le comité s'est mis d'accord pour dire qu'il se tenait prêt à prendre des mesures de soutien monétaire supplémentaires si cela s'avérait nécessaire au vu des perspectives de croissance et d'inflation", précise la BoE dans un communiqué.

"L'économie britannique semble être sur le chemin d'une reprise lente mais soutenue...mais les risques baissiers prédominent, ne fût-ce qu'en raison des défis auxquels est confrontée la zone euro."

La Grande-Bretagne a subi une contraction plus marquée que prévu sur les trois derniers mois de 2012, mais les derniers indicateurs macro-économiques semblent suggérer que l'activité a rebondi plus récemment.

Dernier exemple en date, la production industrielle du pays a augmenté plus fortement que prévu en décembre, même si la fermeture de gisements de pétrole a provoqué sa plus importante baisse trimestrielle depuis le début 2009.

La livre sterling s'inscrivait en hausse malgré l'annonce de possibles nouvelles mesures d'assouplissement monétaire à venir.

La devise britannique est plutôt soutenue par des déclarations faites plus tôt dans la journée par Mark Carney, futur gouverneur de la BoE, qui suggèrent, contrairement à ce beaucoup attendaient, qu'il n'entend pas faire prendre à l'institution d'émission un virage franchement accommodant.

La BoE souligne que la reprise de l'économie du pays serait remise en cause si elle mettait un terme à son programme de soutien à l'activité, estimant que l'inflation devrait augmenter à court terme et rester au-dessus de la barre de 2% pour les deux prochaines années.

Les économistes interrogés par Reuters s'étaient attendus au statu quo en matière de taux ou d'assouplissement quantitatif.

S'exprimant devant une commission parlementaire, Mark Carney a déclaré que toute remise à plat de la politique monétaire britannique devrait être mise en oeuvre avec prudence, même s'il a précisé que des changements devraient intervenir avec le temps.

Il a ajouté qu'il serait peut-être nécessaire que la BoE s'engage sur une durée pendant laquelle elle promet de maintenir ses mesures de soutien à l'économie, mais il a semblé exclure des bouleversements lorsqu'il prendra ses fonctions en juillet.

"A mes yeux, un objectif d'inflation flexible, tel que cela existe au Canada et en Grande-Bretagne, se sont avérés le cadre de politique monétaire le plus efficace qui soit", a déclaré celui qui est encore gouverneur de la banque centrale canadienne.

"De ce fait, il faut placer la barre très haut pour faire des changements."

Olesya Dmitracova, William Schomberg et David Millileken, Benoît Van Overstraeten pour le service français, édité par Marc Joanny

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.