Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La BaFin suspecte l'un de ses employés de délit d'initié dans l'affaire Wirecard
Reuters28/01/2021 à 12:28

LA BAFIN SUSPECTE L'UN DE SES EMPLOYÉS DE DÉLIT D'INITIÉ DANS L'AFFAIRE WIRECARD

LA BAFIN SUSPECTE L'UN DE SES EMPLOYÉS DE DÉLIT D'INITIÉ DANS L'AFFAIRE WIRECARD

FRANCFORT (Reuters) - La BaFin, le gendarme boursier allemand, a annoncé jeudi avoir déposé une plainte au pénal contre un de ses employés pour un délit d'initié présumé concernant la société de paiements Wirecard, qui a fait faillite après un scandale financier retentissant.

Le suspect est un employé du service de surveillance des valeurs mobilières qui a vendu des produits structurés sur Wirecard le 17 juin 2020, a indiqué la BaFin.

Or, le lendemain, Wirecard annonçait que le cabinet d'expertise comptable EY était incapable de prouver l'existence d'un montant de 1,9 milliard d'euros de liquidités dans les comptes du groupe. Le 25 juin, Wirecard déposait le bilan.

La BaFin a indiqué avoir suspendu son employé, dont elle n'a pas donné le nom, et lancé des sanctions disciplinaires. Une plainte a été déposée auprès des autorités judiciaires de Stuttgart.

La BaFin a été très vivement critiquée pour n'avoir pas détecté la fraude comptable de grande ampleur chez Wirecard, un des anciens fleurons allemands de la technologie qui avait été intégré dans l'indice phare Dax 30 de la Bourse de Francfort.

Le gendarme boursier n'était pas joignable dans l'immédiat pour un commentaire.

Le gouvernement allemand avait révélé que des salariés de la BaFin avaient acheté et vendu des actions Wirecard en grande quantité alors que l'entreprise était sur le point de faire faillite.

La Bafin a récemment interdit ce type d'opérations boursières à ses employés.

(Thomas Seythal et Tom Sims; Blandine Hénault pour la version française, édité par Jean-Michel Bélot)

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • JutJit
    28 janvier13:11

    Comment c'est possible de trader quand tu bosses la dedans. Dites moi que pour les employés de L'AMF c'est la même et je m'énerve.

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer