Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

L'Ukraine signera un accord avec l'Union européenne

Reuters13/12/2013 à 00:15

L'UKRAINE DIT QU'ELLE VA SIGNER UN ACCORD D'ASSOCIATION AVEC L'UE

BRUXELLES (Reuters) - L'Ukraine signera "bientôt" un accord d'association et de libre-échange avec l'Union européenne, a annoncé jeudi le Premier vice-Premier ministre ukrainien Serhiy Arbouzov, alors que l'opposition continue à manifester à Kiev.

Le ministre s'est rendu à Bruxelles avec une délégation comprenant notamment le ministre des Finances et le chef de la banque centrale, pour solliciter une aide financière de la part de Bruxelles en échange de la signature de l'accord, auquel Kiev avait brutalement renoncé le mois dernier.

Le commissaire européen chargé de l'Elargissement, Stefan Füle, avec lequel s'est entretenu le Premier vice-Premier ministre ukrainien, s'est engagé à fournir une aide financière et à aider l'Ukraine à négocier un emprunt auprès du FMI, en cas de signature de l'accord par Kiev.

Il n'a pas évoqué de montants précis si ce n'est que l'aide de l'UE deviendrait "de plus en plus importante".

Il a souligné que si l'Ukraine s'engageait clairement à signer l'accord, l'UE préparerait une feuille de route pour sa mise en oeuvre.

Serhiy Arbouzov n'a pour sa part pas donné de date prévisionnelle pour la signature de l'accord.

"L'Ukraine signera bientôt cet accord d'association avec l'Union européenne, prenant en compte les intérêts stratégiques nationaux", a-t--il simplement déclaré.

"Nous devons aider l'Ukraine à restaurer rapidement la confiance, non seulement de ses citoyens mais aussi des investisseurs et des créanciers internationaux, en une économie stable et prévisible", a déclaré Stefan Füle aux journalistes.

Mercredi, le Premier ministre ukrainien Mikola Azarov a déclaré qu'il avait demandé 20 milliards d'euros à l'UE pour compenser le coût de la signature de l'accord commercial.

DES MANIFESTANTS EN RENFORT

La soudaine décision du président ukrainien Viktor Ianoukovitch, annoncée le 21 novembre dernier, de renoncer à signer un accord de rapprochement avec l'UE pour relancer les négociations avec son grand voisin russe a déclenché un mouvement de contestation d'une ampleur inédite depuis la "révolution orange" de fin 2004.

Le président russe Vladimir Poutine a menacé l'Ukraine de sanctions économiques en cas de conclusion d'un accord avec l'UE. Kiev a d'importantes dettes envers la Russie, notamment des factures de gaz non payées.

A Kiev, les manifestants maintiennent la pression sur le gouvernement. Les 10.000 personnes qui campent sur la place de l'Indépendance, point central de la contestation, devraient être rejointes par 70.000 personnes de trois régions de l'ouest de l'Ukraine, apprend-on auprès des manifestants. Les barricades détruites par les forces de l'ordre dans la nuit de mardi à mercredi ont été relevées.

La décision finale de l'Ukraine pourrait être décisive pour le plan d'Union eurasienne de Vladimir Poutine. Ce dernier s'est employé jeudi à vanter les bénéfices que l'union en cours de formation autour de la Russie procurerait à l'Ukraine.

"Je suis certain que la concrétisation de l'intégration eurasienne ne fera qu'accroître l'intérêt qu'y portent nos autres voisins, y compris nos partenaires ukrainiens", a dit le président russe.

Certains estiment que le président Ianoukovitch s'apprête à signer le 17 décembre à Moscou une série d'accords avec la Russie, qui permettraient notamment à l'Ukraine de s'approvisionner en gaz à un coût moindre.

Alissa de Carbonnel, Adrian Croft et Luke Baker; Danielle Rouquié pour le service français, édité par Guy Kerivel

Mes listes

valeur

dernier

var.

25.155 -2.08%
5398.32 -0.35%
73.02 +0.55%
73.24 -1.19%
1.074 +0.19%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.