1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

L'UE fait des propositions aux USA sur le boeuf
Reuters03/09/2018 à 14:55

    BRUXELLES, 3 septembre (Reuters) - La Commission européenne
a proposé lundi d'ouvrir des discussions officielles avec les
Etats-Unis afin de répondre aux préoccupations américaines selon
lesquelles leurs éleveurs ne reçoivent pas une part équitable du
marché européen du boeuf.
    Cette initiative ne fait pas partie de l'accord conclu en
juillet entre le président de la Commission, Jean-Claude
Juncker, et le président américain, Donald Trump.  
Elle pourrait cependant atténuer les tensions commerciales
croissantes entre les deux partenaires.
    La Commission a annoncé lundi son intention de solliciter
les Etats membres pour obtenir un mandat de négociation en vue
de régler le différend de longue date à l'Organisation mondiale
du commerce (OMC) concernant les exportations de viande bovine
américaine.
    Le litige porte sur un accord de 2009 qui autorise les
Etats-Unis à exporter 45.000 tonnes de boeuf sans hormone par
an. Mais le même quota est prévu pour les autres pays
exportateurs de boeuf comme l'Australie et l'Uruguay, ce qui
réduit la part de marché des éleveurs américains.
    La Commission européenne propose d'affecter une partie du
quota actuel spécifiquement aux Etats-Unis et éventuellement de
répartir l'ensemble du quota entre les pays exportateurs.
    Washington a demandé une révision de l'accord en 2016.
    L'Union européenne a accordé le quota de 45.000 tonnes à la
suite d'une décision de l'organe d'appel de l'OMC qui a statué
en 1998 qu'une interdiction de l'UE concernant la viande de
boeuf traitée avec l'une des six hormones spécifiques favorisant
la croissance était contraire à ses règles.

 (Philip Blenkinsop, Claude Chendjou pour le service français,
édité par Véronique Tison)
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

5269.92 -2.03%
CGG
1.701 -4.17%
0.73 -5.44%
1.12979 -0.04%
25.525 -3.95%

Les Risques en Bourse

Fermer